Il y a 15 ans, Shaquille O’Neal retrouvait Kobe Bryant pour un bouillant match de Noël


Dans l’histoire récente de la NBA, peu de rencontres de saison régulière ont été aussi attendues et disséquées. On peut citer le retour de Michael Jordan en mars 1995 ou sans doute le premier match du « Big Three » du Heat, avec le déplacement de LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh à Boston en octobre 2010, mais les exemples ne sont pas si nombreux.

Parmi ces matches au parfum si particulier, il y a le match de Noël 2004 entre les Lakers et le Heat. Le contexte est bouillant puisque Shaquille O’Neal a quitté Los Angeles l’été précédent, après un conflit profond et médiatique avec Kobe Bryant. Envoyé à Miami, le pivot a ramené le Heat vers les sommets alors que l’arrière se démène pour faire exister une bien faible équipe de Los Angeles.

Corvette, mur de brique, prolongation et destin

Shaquille O’Neal fait même monter la sauce quelques jours avant le match, avec un avertissement pour Kobe Bryant, si ce dernier venait à pénétrer face à lui : « Quand on envoie une Corvette dans un mur de briques, on sait tous comment ça se termine. » Ambiance…

En compétiteur acharné, et après des retrouvailles assez froides avant l’entre-deux, l’arrière californien décide d’attaquer le Shaq. Mais le pivot remporte ce premier duel. Sur le second, Kobe Bryant sera plus malin et mettra un petit shoot à 3 mètres. De quoi se chauffer avant trois shoots primés de suite. Le public est chaud, le « Black Mamba » incandescent.

La puissance de Shaq et un excellent Dwyane Wade permettent à Miami de revenir dans la partie. Une rencontre serrée où Kobe Bryant colle 42 points à 12/30 au shoot, mais parvient surtout à sortir Shaquille O’Neal, en provoquant sa sixième faute en dernier quart-temps. Le triple champion avec les Lakers termine ses retrouvailles avec 24 points et 11 rebonds, mais sur le banc. C’est donc à Dwyane Wade de porter son équipe. Il a deux premières balles de match, à 94 partout, puis encore au buzzer, mais c’est manqué.

Bien secondé par Eddie Jones, un ancien Laker, l’arrière du Heat prend les commandes de la prolongation face à un Lamar Odom, ancien du Heat lui, qui sera le seul joueur de son équipe à marquer en prolongation. Dwyane Wade enchaîne les paniers main droite et main gauche et il est en défense sur le shoot de la gagne tenté par Kobe Bryant. C’est loupé, et le Heat s’impose après prolongation 102-104.

« Je savais que son tir n’allait pas rentrer. C’était le destin », avait déclaré Shaquille O’Neal après le match, histoire de conclure cette soirée.



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire