Dans le dur, les Wolves saluent leurs progrès défensifs


Décembre est long pour Minnesota : les hommes de Ryan Saunders n’ont en effet pas gagné depuis le début du mois, une séquence synonyme de dix revers consécutifs. Pour autant, les troupes ne se démobilisent pas : après avoir encaissé plus de 126 points sur 100 possessions lors des sept premiers matchs de cette période, à l’origine de vives critiques de l’entraîneur, le ratio est désormais de 108 points sur 100 possessions, soit le niveau médian de la ligue.

« La défense progresse effectivement, » confirmait Ryan Saunders au Star Tribune après la défaite face aux Blazers. « Nous avons réussi un certain nombre de choses que je voulais de la part des gars donc… il y a du progrès. »

Shabazz Napier : « Nous commençons à intégrer le schéma »

Une amélioration qui coïncide avec la perte de Karl-Anthony Towns et la responsabilisation de Gorgui Dieng, auteur de 15.3 points, 8.7 rebonds sur cette période. Surtout, en sa présence, Minnesota encaisse près de 7 points de moins sur 100 possessions. Mais pour les Wolves, il s’agit davantage d’un meilleur investissement collectif que le rendement d’un seul élément.

« On commence à adhérer davantage [au système]. Coach Vanterpool, qui est notre spécialiste défensif, exécute nos systèmes et nous dit quoi faire défensivement et nous commençons à intégrer ce schéma », analysait Shabazz Napier.

Une volonté qu’il faut désormais tenir sur l’intégralité d’un match, ce que Minnesota n’est pas encore capable d’assumer.

« Globalement, nous avons eu d’excellentes séquences et nous revenons à la façon dont nous jouions [en début de saison], » se satisfait l’ailier Robert Covington. « C’est une bonne chose à voir. Maintenant, il faut juste maintenir ça sur de longues périodes de jeu. » 



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire