Après la tempête, environ 20.000 foyers sans électricité, les liaisons avec la Corse reprennent



Un peu plus de 20.000 foyers sont toujours privés d’électricité lundi matin après le passage de la tempête Fabien, qui a notamment touché la Corse, où les transports maritimes et aériens ont repris après un week-end de suspension.

Selon le gestionnaire du réseau de ditribution d’électricité Enedis, environ 18.000 foyers, hors Corse, restaient privés d’électricité lundi vers 08H30, principalement en Nouvelle-Aquitaine. Les deux régions les plus touchées sont la Nouvelle-Aquitaine et l’Occitanie, et la Gironde est le département qui compte le plus grand nombre de foyers sans électricité (10.000 à 08H00, selon le compte Twitter régional d’Enedis.

En Corse, selon le compte Twitter EDF en Corse, quelque 3.500 foyers étaient privés de courant lundi matin.

Après un week-end de quasi-paralysie où la Corse a été coupée du continent par la mer comme par les airs, les liaisons aériennes et maritimes entre la Corse et le continent ont en revanche pu reprendre.

Lundi, la vigilance orange aux « vents violents » a été levée à 06H00 par Météo-France. Au plus fort de l’épisode, relève Vigimétéofrance, l’anémomètre de la station Cap Sagro, en Haute-Corse, a atteint un seuil maximum de 216 km/h.

La tempête a provoqué des dégâts matériels mais n’a pas fait de victime sur l’île et après une nuit « très calme », « aucune aggravation n’a été recensée », a indiqué le coordonnateur de la sécurité en Corse auprès de la préfecture.

Le trafic aérien a repris lundi matin dans les aéroports de Bastia, Figari et Calvi. Celui d’Ajaccio, inondé lors du passage de la tempête, était en revanche toujours fermé.

Les passagers dont le vol a été annulé samedi ou dimanche ont pu s’enregistrer pour un départ lundi ou mardi, selon Air Corsica, qui opère la grande majorité des vols vers l’île en hiver.

La compagnie a mis en place un transfert par autocar pour relier l’aéroport de Bastia depuis celui d’Ajaccio. Des passagers joints par l’AFP, montés dans le bus à 08H00, décrivaient « une forte affluence à l’aéroport pour monter dans les bus ».

Du côté des bateaux, le trafic a repris lundi matin, avec des modifications de navires et d’horaires pour les passagers toutefois. Corsica Linea, qui chiffrait à 6.000 ses passagers en difficulté pendant le week-end, a programmé deux nouvelles traversées lundi.

Le trafic ferroviaire était encore à l’arrêt en revanche sur l’île, en raison de chutes d’arbres sur les voies.



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire