La fille de Brad Stevens et Jayson Tatum décrètent que c’est le « Tacko Time »


C’est fait, deux mois après le début de la saison régulière, Tacko Fall a joué en match officiel au TD Garden. Il restait quatre minutes à disputer dans la rencontre face aux Pistons, et le public commençait à gronder.

Il veut voir son chouchou sur le terrain. C’est le moment idéal. D’un petit geste de la main, Brad Stevens demande au public de le réclamer encore plus fort. La salle s’exécute, et le coach s’approche de son pivot pour lui dire qu’il va entrer sur le terrain. On aperçoit un petit « check » amical entre les deux, et la salle se lève comme un seul homme !

« Ma famille n’est pas en ville, et je les ai appelés avant le match » raconte Brad Stevens sur Masslive.com. « Je leur parlais de nos blessés, et mon fils me posait des questions sur les oppositions, et là ma fille me dit : « C’est le moment de donner aux gens ce qu’ils ont envie de voir. » Elle n’a dit que ça« .

Du côté de Tacko Fall, pas trop d’impatience. « Je savais que ça allait arriver, et c’était juste une question de savoir quand. C’est Jayson qui a essayé de me forcer à entrer, puis le coach a chauffé le public encore plus. Il s’est tourné vers moi, et m’a dit : « Tacko, tu y vas ». »

« Ça compte tellement pour moi de savoir que les gens veulent que je réussisse »

Jayson Tatum reconnaît qu’il voulait forcer la main de son coach. « Le public voulait qu’il entre en jeu. On voulait voir Tacko sur le terrain, donc j’ai essayé de le faire rentrer du mieux que je pouvais. »

La salle est debout. Le banc des Celtics aussi, et Tacko Fall ne va pas décevoir. Un dunk, un petit move poste bas, un contre… et il se jette même au sol sur un ballon qui traîne. Le public est en délire, et ses coéquipiers n’ont jamais été aussi heureux. « Ça en dit long sur notre équipe… Tout le monde s’encourage, tout le monde est heureux du succès de l’autre » conclut le Sénégalais. « Ça compte tellement pour moi de savoir que les gens veulent que je réussisse, du staff technique en passant par les dirigeants et les joueurs. »



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire