Jason Kidd préfère rester dans l’ombre


C’est parce que la direction voulait lui imposer Jason Kidd comme bras droit que Tyronn Lue n’a pas rejoint les Lakers cet été. Il faut dire que la présence de l’ancien meneur All-Star et ancien coach des Nets et des Bucks avait tout du piège. À la moindre mauvaise série, il pouvait récupérer la place… Une perspective qui n’a pas effrayé Frank Vogel, et la cohabitation fonctionne à merveille. Aucun coup de poignard dans le dos. « On en rigole » assure le head coach, interrogé par The Athletic. « Il y a un respect et une confiance saine entre nous. Depuis le premier jour, il n’y a eu aucun problème.« 

Impossible d’avoir l’avis de Jason Kidd puisqu’il a décidé de ne pas parler à la presse. Il ne boude pas. C’est simplement qu’il est assistant et qu’il travaille dans l’ombre. Il laisse les joueurs, les dirigeants ou Frank Vogel s’exprimer. « Il est très critique sur mon jeu et il me critique. C’est constructif et je l’accepte de la part de l’un des meilleurs meneurs de l’histoire » témoigne Rajon Rondo. « Il est toujours rentre-dedans et honnête avec moi. »

« Il ne se comporte pas du tout comme s’il était Jason Kidd »

Pour Quinn Cook, qui le découvre, c’est l’humilité de Jason Kidd qui l’impressionne. Sans doute que l’ancien meneur des Warriors avait eu vent de tensions avec ses anciens joueurs ou anciens dirigeants, mais apparemment, c’est tout l’inverse. « Il ne se comporte pas du tout comme s’il était Jason Kidd. Tout le monde est comme ça ici. Tout le monde est vraiment humble, les pieds sur terre. Il n’en met pas plein la vue avec son palmarès. Vous savez, comme ces vétérans qui adorent raconter leurs histoires… Il apparaît plutôt comme la personne plus humble qu’on connaisse. »

Mais quel est son rôle aux côtés de Frank Vogel ? Est-il le patron de l’attaque, ou plutôt le spécialiste défensif ? « Il effectue un travail d’assistant » répond Frank Vogel. « Il fait du scouting, il bosse la vidéo avec les joueurs, il prépare les vidéos et les rapports sur les adversaires, et il participe dans son ensemble à la vie de l’équipe. Il fait de très bonnes suggestions, et ce dans tous les domaines. »

Et sur le plan personnel ? « On s’est donné à fond depuis le début pour créer non seulement une relation de travail, mais aussi une amitié » conclut Frank Vogel. « C’est le cas, c’est fantastique et ça met du baume au cœur de ma saison. Je pense que tous les deux sommes dans une super situation en essayant de réussir comme tandem et comme membres du staff.« 



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire