La Chine ne tolérera aucune ingérence étrangère à Macao et Hong Kong, dit Xi



MACAO (Reuters) – Pékin ne laissera aucune puissance étrangère s’ingérer dans les affaires des régions administratives spéciales Hong Kong et Macao, a déclaré vendredi le président chinois Xi Jinping, en visite à Macao pour la célébration du vingtième anniversaire de la rétrocession à la Chine de l’ancienne colonie portugaise.

S’exprimant lors d’une cérémonie commémorative, Xi a salué le patriotisme et la loyauté de Macao, sans faire directement référence aux manifestations antigouvernementales qui secouent Hong Kong depuis plus de six mois.

Il a dit qu’il était nécessaire de souligner, puisque Hong Kong et Macao étaient revenues dans le giron de Pékin, que « la gestion des affaires de ces deux régions administratives spéciales dépendent entièrement des affaires internes de la Chine et non de puissances étrangères ».

« Nous ne laissons aucune force externe interférer », a ajouté le président chinois.

Macao a été rétrocédée à la Chine le 20 décembre 1999 avec, comme Hong Kong, le principe « un pays, deux systèmes » qui garantit au territoire un haut degré d’autonomie.

Alors que les manifestants pro-démocratie à Hong Kong accusent la Chine de saper les libertés garanties par le statut spécial, aucun mouvement de contestation similaire n’a éclaté à Macao.

Pékin dément nuire à l’autonomie de Hong Kong et accuse des gouvernements étrangers, parmi lesquels les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, de nourrir l’agitation dans le centre financier.

Vêtu d’un costume noir, Xi Jinping a intronisé le nouveau chef de l’exécutif local, Ho Lat-seng, choisi en août dernier par une commission dominée par les membres favorables au pouvoir à Pékin.

Il a fait part de sa joie que Macao ait mis en oeuvre une législation en matière de sécurité nationale, contrairement à Hong Kong du fait des manifestations antigouvernementales.

Les habitants de Macao jouissent de libertés et de droits « fondés sur la loi », a dit le président chinois, soulignant que la population locale exprimait « de manière rationnelle » les opinions divergentes.

(Joyce Zhou, avec Noah Sin, Donny Kwok, Clare Jim et James Pomfret; version française Jean Terzian)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire