Le président catalan Quim Torra condamné pour désobéissance


Par

Reuters

le 19.12.2019 à 11h53


Le dirigeant séparatiste catalan Quim Torra (photo) a été reconnu coupable jeudi de désobéissance pour avoir enfreint la loi électorale et interdit d’exercer un mandat public pendant dix-huit mois par la plus haute cour de Catalogne. /Photo prise le 18 novembre 2019/REUTERS/Andreu Dalmau


POOL

MADRID (Reuters) – Le dirigeant séparatiste catalan Quim Torra a été reconnu coupable jeudi de désobéissance pour avoir enfreint la loi électorale et interdit d’exercer un mandat public pendant dix-huit mois par la plus haute cour de Catalogne.

La condamnation est susceptible d’appel et ne devrait pas s’appliquer avant plusieurs mois. Le tribunal a également imposé une amende de quelque 30.000 euros au chef de l’exécutif catalan.

Avant les élections législatives du 28 avril dernier en Espagne, le président de la Généralité de Catalogne avait refusé de retirer des symboles pro-indépendantistes, tels que drapeaux ou rubans jaunes, malgré les injonctions de la commission électorale espagnole qui estimait qu’il s’agissait de propagande.

(version française Henri-Pierre André et Jean-Stéphane Brosse)

Commenter

Commenter



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire