Le box-office de la semaine du 11 décembre 2019


Docteur ? © Apollo Films Tous droits réservés

L’absence de nouveautés porteuses, ainsi qu’une actualité sociale toujours aussi pénalisante pour les déplacements, auront fait du tort au box-office français en cette semaine 50, allant du 11 au 17 décembre. Après quinze jours au dessus des quatre millions de spectateurs, le cumul hebdomadaire baisse donc sensiblement, à moins de 3 400 000 tickets vendus. Ce qui est assez inhabituel pour cette période-ci de l’année, où les chiffres ont plutôt tendance à monter doucement, avant l’envolée des vacances de Noël. Or, alors que l’on sait déjà qu’il n’y aura pas de neige – et très peu de trains – à Noël, la fréquentation cinématographique risque aussi de sérieusement pâtir de la grève qui s’enlise. En attendant la sortie de crise, les indicateurs sont légèrement dans le rouge, d’environ moins 4 % par rapport à la même semaine en 2018. Le cumul annuel pourrait néanmoins bien franchir une nouvelle fois la barre des deux-cents millions d’entrées, à condition que le calcul final du CNC soit comme d’habitude supérieur aux chiffres qui se dessinent pour l’instant, avec 187 millions de spectateurs au compteur jusqu’à présent. Au moins, l’année 2019 aura été bénéfique au cinéma français, dont la part de marché demeure à de très confortables 36 % cette semaine, c’est-a-dire légèrement au dessus de la moyenne depuis le début de l’année à 34 %.

Faute de locomotive sérieuse parmi elles, les nouveautés peinent donc à renouveler le classement. La comédie plaisante Docteur ? de Tristan Séguéla rate certes le podium à deux mille entrées près. Mais avec tout juste plus de deux-cents mille patients en première semaine, elle restera loin des succès récents de Michel Blanc, comme Les Souvenirs de Jean-Paul Rouve et Raid dingue de Dany Boon, indubitablement rendu plus populaire par la participation de son réalisateur que par celle de l’acteur chauve préféré des Français. Au moins, cette virée rocambolesque le soir du réveillon aura fait mieux que les autres nouveautés de la semaine, le film d’animation allemand Le Cristal magique ayant réussi laborieusement à barrer l’accès au Top 10 au nouveau Terrence Malick – un réalisateur plus sollicité par les cercles cinéphiles que par le grand public, en dépit des premières séances parisiennes prometteuses de Une vie cachée – et au film d’horreur Black Christmas de Sophia Takal, guère plus effrayant lors de son démarrage américain en simultané.

Puis, faute de concurrence digne de ce nom, les films en continuation savent se maintenir convenablement, avec des baisses modérées entre 23 % et 37 %. Ainsi, avec une semaine de moins à l’affiche, Les Misérables de Ladj Ly dépasse désormais le J’accuse de Roman Polanski, l’un comme l’autre de beaux succès sur la durée pour le cinéma français en cette fin d’automne. Dans un registre plus populaire, la comédie au titre ambigu pour plusieurs raisons Joyeuse retraite ! de Fabrice Bracq vient de franchir la barre du million de spectateurs, un niveau élevé que son couple de vedettes Michèle Laroque et Thierry Lhermitte n’avait pas vraiment l’habitude de côtoyer ces derniers temps. Le dernier film millionnaire porté par elle remonte à plus de dix ans avec Enfin veuve de Isabelle Mergault et par lui encore plus longtemps à Les Bronzés 3 Amis pour la vie de Patrice Leconte en février 2006, éventuellement, ou sinon à Mauvais esprit de Patrick Alessandrin en novembre 2003 ! Le trio de tête reste inchangé par rapport à la semaine dernière, avec l’écart qui se réduit petit à petit entre La Reine des neiges II de Jennifer Lee et Chris Buck et Jumanji Next Level de Jake Kasdan. S’il n’y avait pas le succès phénoménal préprogrammé de cette fin d’année, Star Wars L’Ascension de Skywalker de J.J. Abrams évidemment qui réussit plutôt sa journée de démarrage, il aurait été intéressant de voir si la suite des aventures de Dwayne Johnson, Jack Black, Kevin Hart et compagnie allait relever l’exploit de Jumanji Bienvenue dans la jungle qui était monté brièvement sur le trône du box-office français en janvier 2018, alors qu’il était déjà dans les salles depuis un mois !

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 11 et le mardi 17 décembre 2019 :

  1. La Reine des neiges II – distribué par The Walt Disney Company France – 4ème semaine / – 33 % – 631 282 entrées / 5 149 805 cumul – 19 % part de marché
  2. Jumanji Next Level – distribué par Sony Pictures Releasing – 2ème semaine / – 31 % – 538 672 entrées / 1 324 308 cumul – 16 % part de marché
  3. La Famille Addams – distribué par Universal Pictures France – 2ème semaine / – 34 % – 214 455 entrées / 540 306 cumul – 6 % part de marché
  4. Docteur ? – distribué par Apollo Films – Nouveauté – 212 447 entrées cumulées – 6 % part de marché
  5. Le Meilleur reste à venir – distribué par Pathé – 2ème semaine / – 37 % – 200 622 entrées / 517 507 cumul – 6 % part de marché

6. Les Misérables – distribué par Le Pacte – 4ème semaine / – 29 % – 191 149 entrées / 1 403 889 cumul – 6 % part de marché

7. A couteaux tirés – distribué par Metropolitan Filmexport – 3ème semaine / – 24 % – 139 482 entrées / 606 779 cumul – 4 % part de marché

8. Joyeuse retraite ! – distribué par SND – 4ème semaine / – 23 % – 122 204 entrées / 1 045 617 cumul – 4 % part de marché

9. J’accuse – distribué par Gaumont – 5ème semaine / – 35 % – 95 250 entrées / 1 391 406 cumul – 3 % part de marché

10. Le Cristal magique – distribué par KMBO – Nouveauté – 83 845 entrées cumulées – 2 % part de marché


Jumanji Next Level © Frank Masi / Sony Pictures Releasing France Tous droits réservés

Le dernier Star Wars n’est pas le seul film à sortir avec une légère avance en France. C’est donc avec une semaine de décalage que Jumanji Next Level s’impose dans les salles américaines, par ailleurs avec plus de vigueur qu’en France la semaine passée, où il avait dû se contenter de la deuxième place. Il ne monopolise pas seulement la moitié de la fréquentation du week-end, mais fait aussi mieux que son prédécesseur, qui avait démarré à 36 millions de dollars à Noël il y a deux ans, pour finir au delà des 400 millions de dollars sur le marché américain. Pour sa vedette Dwayne Johnson, il s’agit d’un démarrage dans la lignée de celui de Fast & Furious Hobbs & Shaw de David Leitch cet été, de même à 60 millions de dollars pour finir à 173 millions de dollars, quoique supérieur à ceux de Skyscraper de Rawson Marshall Thurber un an plus tôt à près de 25 millions de dollars et un cumul final de 68 millions de dollars et de Rampage Hors de contrôle de Brad Peyton en avril 2018 à 35 millions de dollars et tout juste cent millions de dollars en fin de cycle d’exploitation sur grand écran.

Les deux autres sorties sur un large parc de salles ont par contre amèrement déçu outre-Atlantique le week-end dernier. Le succès de American Sniper a beau remonter à janvier 2015 avec ses 89 millions de dollars lors de sa sortie large et ses 350 millions de billets verts patriotiques investis lorsqu’il quittait l’affiche cinq mois plus tard, Clint Eastwood essuie un échec cuisant avec Le Cas Richard Jewell, au démarrage sensiblement plus poussif que Le 15h17 pour Paris et ses douze millions de dollars en premier week-end en février de l’année dernière. Sans même parler de La Mule qui avait fait preuve d’une étonnante stabilité il y a un an pour finir par franchir la barre des cent millions de dollars, malgré un démarrage là non plus trop prometteur à 17 millions de dollars. A bientôt 90 ans, Eastwood n’a certes plus rien à prouver, en termes artistiques et commerciaux, mais sa fin de carrière adopte tout de même un peu trop une courbe en dents de scie. Juste derrière l’évocation de l’attentat des Jeux olympiques de Atlanta, Black Christmas fait encore moins bien, puisqu’il génère une moyenne par copie inférieure sur un nombre de salles plus élevé. Au moins, le film d’horreur aura réussi à figurer dans le Top 5, en reléguant Le Mans 66 de James Mangold à la sixième place, où il s’apprête à franchir la barre des cent millions de dollars. Quoiqu’il en soit, Le Cas Richard Jewell et Black Christmas figurent tous les deux dans le Top 40 des pires sorties sur au moins deux mille écrans, respectivement à la 38ème et à la 26ème place !

Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Car, si vous consultez régulièrement notre site, vous devez être au courant que la saison des prix de fin d’année bat son plein dans les salles américaines. Deux films plutôt bien placés dans la course aux Oscars ont ainsi fait leurs débuts sur un parc de salles très réduit ce week-end, avec des moyennes par copie logiquement cinq ou sept fois supérieures à celle du champion Jumanji Next Level. A la quatorzième place, Uncut Gems des frères Safdie pour lequel Adam Sandler pourrait décrocher une nomination en tant que Meilleur acteur rapporte ainsi plus d’un demi-million de dollars sur seulement cinq écrans. Dans une salle en moins, le thriller médiatique Scandale de Jay Roach, avec Charlize Theron dans le rôle de la présentatrice de la chaîne Fox News Megyn Kelly, fait presque aussi bien, grâce à sa moyenne de près de 80 000 dollars par copie. Les résultats de ces deux films sont d’autant plus impressionnants, quand on les compare au démarrage de Une vie cachée de Terrence Malick, guère plus chanceux aux États-Unis qu’en France, qui a rapporté six fois moins, voire à celui du documentaire de danse Cunningham de Alla Kovgan, largement distancié à la 43ème place.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 15 décembre 2019 :

  1. Jumanji Next Level – distribué par Sony – Nouveauté – 59 251 543 $ cumulés
  2. La Reine des neiges II – distribué par Walt Disney Studios – 4ème semaine / – 45 % – 19 072 948 $ / 366 433 020 $ cumul
  3. A couteaux tirés – distribué par Lionsgate – 3ème semaine / – 35 % – 9 138 699 $ / 78 815 947 $ cumul
  4. Le Cas Richard Jewell – distribué par Warner Bros. – Nouveauté – 4 680 124 $ cumulés, sortie française le 19 février 2020
  5. Black Christmas – distribué par Universal – Nouveauté – 4 240 245 $ cumulés



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire