Isabelle Balkany : « Non, mon mari ne mettait pas des billets de 500 euros dans sa robe de chambre »




Pour le troisième jour du procès en appel pour fraude fiscale, Isabelle Balkany, seule à la barre, a tenté tant bien que mal de se justifier sur le train de vie du couple et le recours important aux espèces.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire