À l’image de Malcolm Brogdon, les Pacers voulaient envoyer un message aux gros bras de la ligue


Comme l’an passé, les Pacers doivent composer avec les blessures, et c’est leur leader, Victor Oladipo, qui manque toujours à l’appel. Mais Indiana, c’est un vrai collectif, et comme la saison passée, l’équipe joue les trouble-fêtes à l’Est, au point de ne pas être trop loin du podium avec une petite défaite de plus que les Sixers, actuellement deuxièmes avec 20 victoires pour 8 revers, contre 19 victoires et 9 défaites pour les Pacers.

La nuit dernière, face à des Lakers privés d’Anthony Davis, les joueurs de Nate McMillan ont frappé un gros coup en s’imposant au finish (105-102).

Héros de la fin de match, Malcolm Brogdon n’est pas du genre à cacher les ambitions de son équipe. « On voulait envoyer un message à l’élite de la NBA » a-t-il répondu sur NBA TV. « On voulait obtenir du respect. On avait déjà remporté des matches importants, mais c’est clairement notre plus grande victoire.« 

Véritable cerveau de l’équipe, le meneur a donc frappé dans le money time, inscrivant 7 des 10 derniers points de son équipe alors que les Lakers pensaient avoir fait le plus dur en menant de cinq points à trois minutes de la fin. « Je sais que l’équipe compte sur moi pour créer. Pas forcément pour marquer, mais pour être le gars avec la balle dans les mains pour faire le bon choix » explique ainsi Malcolm Brogdon. « Si vous avez besoin d’un shoot important, je serai toujours le gars qui le prendra. »

« Il mérite le moindre dollar qu’il gagne »

Ce genre de mentalité est très précieuse dans un groupe. L’ancien arrière des Bucks n’a pas peur de prendre ses responsabilités, que ce soit d’ailleurs en attaque comme en défense, puisqu’il lui a fallu défendre sur… LeBron James. « Je suis du genre à toujours vouloir défendre sur le meilleur joueur adverse. Peu importe qui c’est » poursuit Malcolm Brogdon sur The Athletic. « J’ai eu l’opportunité de le faire ce soir, et j’ai adoré défendre sur LeBron, et je pense qu’on a fait du bon boulot collectivement. »

De quoi recevoir l’hommage de sa doublure, T.J. McConnell, autre recrue précieuse de l’intersaison. « Ce qui fait que c’est un super joueur, c’est qu’il est complet » résume l’ancien meneur des Sixers. « C’est un super meneur de jeu, un super shooteur, un grand défenseur et il sait tout faire. C’est pour cette raison qu’ils l’ont très bien payé, et il mérite le moindre dollar qu’il gagne. »

Rappelons que les Pacers ont lâché 85 millions de dollars cet été pour s’attacher les services de l’ancien arrière de Milwaukee pour quatre ans. Un choix qu’ils ne doivent pas regretter…

Malcolm Brogdon Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2016-17 MIL 75 26 45.7 40.4 86.5 0.6 2.2 2.8 4.2 1.9 1.1 1.5 0.2 10.2
2017-18 MIL 48 30 48.5 38.5 88.2 0.5 2.8 3.3 3.2 2.7 0.9 1.4 0.3 13.0
2018-19 MIL 64 29 50.5 42.6 92.8 1.0 3.5 4.5 3.2 1.6 0.7 1.4 0.2 15.6
2019-20 IND 23 31 47.1 34.7 93.1 0.7 3.9 4.5 7.7 2.1 1.0 2.7 0.2 19.1
Total   210 28 48.2 39.9 90.3 0.7 2.9 3.6 4.1 2.0 0.9 1.6 0.2 13.5



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire