Le fan accusé de racisme par Russell Westbrook attaque la franchise d’Utah et le meneur de jeu en justice


En mars dernier, Russell Westbrook avait été la cible d’un commentaire raciste de la part d’un spectateur de la Vivint Smart Home Arena de Salt Lake City. Shane Keisel avait demandé au meneur des Rockets, qui était encore au Thunder, de « se mettre à genou, comme avant ». Il avait dans la foulée été banni à vie par la franchise du Jazz.

Quelques mois après, le Salt Lake Tribune nous apprend qu’il a décidé d’attaquer en justice, avec sa compagne, Russell Westbrook et la franchise. Selon lui, il a faussement été accusé de commentaire raciste car le MVP 2017 n’aurait pas compris qu’il lui expliquait simplement de « mettre de la glace sur ses genoux »… De plus, il se plaint d’avoir ensuite été harcelé en ligne par les fans de Russell Westbrook, ce qui a provoqué son licenciement.

C’est avec cette ligne de défense qu’il demande, avec sa compagne, 100 millions de dollars (68 millions pour lui, 32 millions pour elle) de dommages et intérêts pour diffamation et préjudice moral !

Russell Westbrook n’a pas commenté la nouvelle, mais le club de Salt Lake City rappelle avoir mené une enquête sur l’incident, en interrogeant les nombreux témoins de la scène, et entend bien se défendre devant la justice.



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire