Ian Bailey, le suspect numéro un, bientôt extradé en France ?



Brièvement arrêté quelques heures plus tôt, c’est toujours en homme libre qu’Ian Bailey se rend à la Haute Cour de justice de Dublin (Irlande), lundi 16 décembre. Pour la première fois, la justice irlandaise pourrait décider de l’extrader vers la France, où il a été condamné pour le meurtre de Sophie Toscan du Plantier. Un crime qu’Ian Bailey nie depuis toujours. La veille de Noël 1996, cette femme de 39 ans est retrouvée le crâne fracassé dans une lande isolée du sud de l’Irlande. Cette même nuit, Ian Bailey est aperçu à proximité des lieux. Il va reconnaître les faits, avant de se rétracter.

Pour la justice irlandaise, les preuves sont insuffisantes pour retenir des charges contre lui. C’est en France que s’est finalement tenu le procès, vingt-trois ans plus tard. Ian Bailey a été condamné par contumace à vingt-cinq ans de réclusion. Une victoire teintée d’amertume pour la famille de la victime, qui espère désormais le voir purger sa peine. L’avocat de Ian Bailey affirme son intention de faire appel auprès de la Cour suprême irlandaise, qui a déjà par deux fois rejeté des demandes d’extradition. Ian Bailey purgera-t-il un jour sa peine en France ? La justice irlandaise devra se prononcer dans les semaines à venir sur son extradition. 

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire