Jean-Paul Delevoye a présenté sa démission


Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites, a présenté lundi matin 16 décembre sa démission. Depuis plusieurs jours, il était accusé de conflits d’intérêts après avoir omis de déclarer sa fonction d’administrateur bénévole dans un institut de formation de l’assurance, l’Ifpass. Jean-Paul Delevoyé a rectifié ce week-end sa déclaration d’intérêts en déclarant 13 mandats, dont 11 bénévoles, soit dix de plus que dans la version initiale. Le gouvernement faisait bloc autour de lui assurant de « sa bonne foi », mais le reste de la classe politique a condamné ces nombreux « oublis ». La situation politique devenait intenable, notamment à la veille d’une journée d’action cruciale, Jean-Paul Delevoye a remis sa démission « de sa propre initiative » selon l’Elysée cité par « Le Monde ». Le président de la République l’a acceptée « avec regret ».

VOIR AUSSI > Démission de Delevoye : quand les ministres volaient encore à son secours

Nommé par Emmanuel Macron en septembre 2017 pour préparer la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye considère que la « confiance est fragilisée sous les coups d’attaques violentes et d’amalgames mensongers » et qu’à travers son « procès », on « veut porter atteinte au projet » qu’il juge « essentiel pour la France », explique-t-il dans une déclaration transmise à l’AFP. Il sera remplacé « dans les plus brefs délais », a précisé l’Elysée.

> Plus d’informations à venir

L'Obs





nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire