Démission de Delevoye : les arguments du gouvernement n’ont pas suffi




« Erreur », « bénévolat », « bonne foi »… De Blanquer à Le Maire, les ministres ont dépensé beaucoup d’énergie sur les radios et les télés, répétant les mêmes éléments de langage pour tenter de secourir Delevoye. Malgré tous leurs efforts, le haut-commissaire aux retraites a fini par démissionner.



nouvelobs

A lire aussi

Laisser un commentaire