ces candidats qui ont déjà été condamnés ou mis en examen



Il fait son grand retour au conseil municipal de Grenoble (Isère). Alain Carignon, ancien ministre et ancien maire RPR (Rassemblement pour la République) avait été condamné à de la prison pour corruption dans les années 90. Un CV qui ne va pas l’empêcher de se présenter aux prochaines élections municipales en mars prochain.

L’ancien maire de Grenoble avait été incarcéré pendant 29 mois pour corruption et abus de biens sociaux. Un jeune habitant de la commune est surpris de ce grand retour. « Malgré mon jeune âge, ce qui me choque c’est que cet homme a volé beaucoup d’argent ». Mais pour ses partisans, sa condamnation est derrière lui. À Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), Maryse Joissains-Masini entend bien briguer un quatrième mandat. Elle avait pourtant été condamnée à six mois de prison avec sursis et un an d’inéligibilité pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts. Une peine suspendue car elle s’est pourvue en cassation.

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire