Fin des interrogations sur le Brexit, la phase commerciale s’ouvre, dit Breton



PARIS (Reuters) – La victoire du Parti conservateur du Premier ministre Boris Johnson aux élections législatives britanniques sonne la fin des « interrogations » sur le Brexit et ouvre la voie à des négociations commerciales « extraordinairement complexes », a déclaré vendredi le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton.

Boris Johnson a dit qu’il allait soumettre l’accord sur le retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne « dès la semaine prochaine au Parlement », a-t-il souligné sur RTL.

« Tout laisse à penser qu’il sera évidemment accepté par le Parlement et donc retrait le 31 janvier, ce qui voudra dire qu’on sera dans l’après-Brexit à partir du 1er février ».

« On sort de l’interrogation ‘Brexit ou pas Brexit’, il y aura désormais Brexit, c’est derrière nous, maintenant s’ouvre une nouvelle phase, (celle des) négociations à caractère commercial entre la Grande-Bretagne et l’Union européenne », a-t-il ajouté. « Cette phase, le Premier ministre a indiqué qu’il souhaitait qu’elle se déroule sur une année, on peut aller un peu plus loin, ça va être des négociations extraordinairement complexes. »

« Il s’agit de détricoter les accords commerciaux et d’en inventer des nouveaux, de façon équilibrée », a poursuivi Thierry Breton. « C’est long, et plus c’est long, moins c’est bon pour l’économie, donc on espère que nos amis britanniques sauront trouver la voie de la sagesse pour avancer ensemble ».

(Jean-Philippe Lefief et Marine Pennetier, édité par Marc Angrand)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire