Femmes, sciences et naturels : le féminisme « épicène » de Le Doeuff



Il y a un ouvrage féministe qui a mon avis est fort à recommander, quoiqu'il passe totalement outre la dimension biologiste des sexes. C'est donc un sociologisme, duquel pourtant je me sens proche, en dehors de cette passe. Dans le Sexe du savoir, Le Doeuff – prénom Michèle – défend ce que tout féminisme défend logiquement, comme égalisation sociojuridique des conditions : à défendre ce qu'on nomme en grammaire l'épicène, c'est-à-dire – au-delà du neutre, qui subit (…)


Société



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire