La NBA fait un pas « historique » en intégrant une équipe mexicaine à la G-League


« Une avancée historique pour la NBA. » Adam Silver ne pèse pas ses mots pour annoncer l’intégration d’une franchise mexicaine dans le giron de la NBA, en l’occurrence sa ligue de développement, la G-League. Basée à Mexico, l’équipe des Capitanes va devenir la 29e équipe de ce championnat, dès la saison prochaine.

Cette annonce du patron de la NBA a été faite dans le cadre du match délocalisé de cette nuit, entre Pistons et Mavs, dans l’Arena Ciudad de Mexico, en présence du président de la ligue développement, Shareef Abdur-Rahim.

« C’est un honneur pour les Capitanes de devenir la 29e équipe de G League et la première équipe mexicaine, » pouvait se réjouir Gilberto Hernández, le propriétaire de la franchise qui évolue depuis deux ans dans la première ligue professionnelle du pays. « C’est un moment historique, pas seulement pour notre franchise mais pour le basket mexicain et pour nos fans passionnés. »

Cette nouvelle venue ne sera pas affiliée à une franchise NBA. Adam Silver précise d’ailleurs que, parmi les 30 équipes de la grande ligue, seuls Portland et Denver ne disposent pas encore d’équipe affiliée. Mais il a bon espoir que ce soit le cas à terme.

L’intégration d’une équipe mexicaine à la G-League, promise dès le début de l’année, confirme la volonté d’ouverture de la ligue vers l’étranger, et particulièrement vers le voisin mexicain. Certaines voix se sont même récemment élevées pour y créer une franchise NBA, même si l’heure n’est pas à l’expansion.

« On est particulièrement fiers d’être des pionniers, » a salué Adam Silver. « Je pense que le timing est révélateur d’un contexte favorable pour le Mexique et son économie. Mexico est le plus grand marché nord-américain. »



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire