Le point d’exclamation pour Ja Morant


Dans un match un peu fou qui avait vu les Suns débuter les deux premiers quart-temps par un 11-0 puis un 11-2, les Grizzlies ont attaqué le « money time » avec 10 points d’avance (91-81) grâce à Jaren Jackson Jr et Dillon Brooks. Par deux fois, les Suns, poussés par leur public, recollent au score, et sur deux lancers-francs puis un panier, Aron Baynes les rapproche à -4 (107-103 puis 109-105). Il reste moins d’une minute à jouer, et la balle revient à Ja Morant, plutôt effacé ce soir.

Le rookie se retrouve face à Aron Baynes justement, et il le déborde sur la gauche pour le posterizer. Un dunk monstrueux qui fera même lever des fans des Suns. Un dunk synonyme de victoire surprise de Memphis à Phoenix.

« C’est mon jeu, et j’essaie de finir au cercle à chaque fois. Le première fois, c’était un and-1, et la deuxième, c’était ce dunk » raconte-t-il à l’Arizona Central. « Je le sentais bien. J’ai le sentiment que tout le monde sait que c’est mon jeu : aller au cercle en puissance et essayer de finir en étant agressif. J’ai réussi ce soir, et le banc s’est marré. Ça a pris deux mois pour y arriver, et ils étaient juste super heureux, et ça montre quel type d’équipe on est. »

Phoenix a sous-estimé les Grizzlies

Pour Monty Williams, cette action symbolise la défaite des Suns. Tout le match, ses joueurs ont mal défendu sur leurs adversaires directs. Notamment Aron Baynes qui a laissé Jaren Jackson Jr partir sur ma main gauche.

« Pour moi, ce score est en trompe-l’œil car on n’avait pas en tête de défendre. Ils n’ont pas inscrit 130 ou 140 points, mais vu comment ils ont inscrit leurs points, on n’a pas appliqué les consignes sur son joueur, et on a laissé Jackson jouer sur sa gauche à chaque fois. Leur capacité à pénétrer pour nous déborder nous a plombés, mais on a eu tout de même une chance de gagner… J’ai hâte de voir la vidéo pour voir toutes les occasions gâchées. On finit à 29 passes, mais je suis sûr qu’il y a 7 ou 8 situations où un joueur était tout seul, et on ne lui a pas fait la passe. »

Mêmes regrets chez Devin Booker : « C’est une leçon à retenir pour nous. Je pense que ça va nous apprendre l’humilité, et nous faire comprendre qu’on doit aborder chaque match de la même manière, peu importe l’adversaire, et peu importe si on est à domicile ou à l’extérieur. Sur une saison à 82 matches, on doit gagner chaque match qui se présente. »

Battu, Phoenix reste 8e mais OKC klaxonne avec le même bilan (11v-13d) et Sacramento est passé 7e. Et attention car Portland et San Antonio sont juste derrière… Même Memphis n’a que trois défaites de plus que les Suns.



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire