Génocide des Rohingyas : Aung San Suu Kyi se défend devant la Cour de justice internationale




Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la paix en 1991, est devenue le symbole de la répression contre les Rohingyas, une minorité musulmane de Birmanie. Associée au pouvoir militaire, elle assume les violences et récuse le terme de « génocide ».



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire