après le discours d’Edouard Philippe, des enseignants remobilisés contre la réforme des retraites



« Il a juste annoncé ce qu’on savait déjà ». Des enseignants réunis dans un bar parisien pour écouter la présentation de la réforme des retraites par le Premier ministre ont déchanté. 

Les enseignants ne perdront pas « un euro de pension », s’est engagé Édouard Philippe mercredi 11 décembre lors de la présentation de son projet de réforme des retraites. « Nous inscrirons dans la loi la garantie selon laquelle le niveau des retraites sera comparable au niveau des retraites des fonctions équivalentes dans la fonction publique », a dit le Premier ministre ajoutant que « les revalorisations nécessaires pour maintenir le niveau des pensions » seront engagées avant la fin du quinquennat « progressivement et dès 2022 ».

>> Suivez notre direct.

« Menteur ! » « Grève générale ! » Les réactions sont peu amènes dans un petit bar du XVIIIe arrondissement de Paris où une vingtaine de professeurs du coin se sont serrés pour l’écouter. « La réaction à chaud c’est une énorme colère et un énorme sentiment de mépris, réagit une enseignante. J’aimerais bien savoir comment il compte sanctuariser tout ça sachant qu’on nous en parle beaucoup de la sanctuarisation de l’école, de la condition des enseignants etc. et on ne voit rien venir. S’il y a réajustement de nos niveaux de rémunération, ce sera sur la base de prime et donc c’est instaurer la méritocratie entre enseignants et ça, c’est juste absolument délétère. »

Une autre dit avoir trouvé « l’intervention concernant les enseignants très courte par rapport à un corps de métier qui est encore très mobilisé aujourd’hui. Et très flou aussi. Il n’y a aucun chiffre. J’aurais attendu de lui un peu plus de consistance parce qu’en fait, il a juste annoncé ce qu’on savait déjà. »

« On était déjà très mobilisé au niveau de l’école, ajoute une troisième très remontée. On est en grève depuis jeudi. On a fait jeudi, vendredi, lundi, mardi. On est retourné un petit peu au contact des parents et des élèves ce matin mais on reprend la mobilisation et notre idée, c’est vraiment mobiliser jusqu’au retrait ». Ces enseignants se sont déjà donné rendez-vous en assemblée générale dès jeudi matin.

Les enseignants restent mobilisés – Reportage d’Alexis Morel



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire