Le box-office de la semaine du 27 novembre 2019


A couteaux tirés © 2019 Claire Folger / Metropolitan Filmexport Tous droits réservés

Pour une semaine prise en tenaille entre l’arrivée du Disney de Noël et les conséquences ambiguës d’une grève nationale qui semble s’étirer en longueur, ce numéro 48, allant du 27 novembre au 3 décembre, ne s’en sort pas si mal. Le box-office français perd certes environ un million de spectateurs par rapport à la semaine dernière. Avec un cumul hebdomadaire bien au-dessus des quatre millions de tickets vendus, les salles obscures ne sont cependant guère prêtes à être désertées en cette saison sombre. Alors que ce résultat est à peu près conforme à la moyenne observée depuis le début du siècle, la comparaison s’avère légèrement plus favorable avec le début du mois de décembre en 2018, qui affiche une hausse d’à peu près 14 %. Le cinéma français peut toujours s’enorgueillir d’une forme exceptionnelle, puisque pour la deuxième semaine de suite, il truste plus de la moitié des places du classement des meilleures entrées, grâce à une part de marché à 41 % que tous nos voisins européens devraient nous envier ! Enfin, comme ce fut déjà le cas pour le mois d’octobre, les premières estimations du CNC pour la fréquentation de celui de novembre sont très bonnes, voire les plus élevées depuis sept ans pour cette période-ci de l’année. Ainsi, le cumul provisoire de plus de vingt millions d’entrées représente une hausse de plus de 8 % par rapport à 2018 !

Le trio de tête de la semaine passée reste inchangé. Il est surtout responsable de plus de la moitié des spectateurs de cinéma de la semaine ! Comme prévu, La Reine des neiges II de Jennifer Lee et Chris Buck récidive brillamment en tête, avec une baisse raisonnable d’un tiers de ses entrées par rapport à son démarrage remarquable et donc désormais plus de trois millions et demi de fans de contes enchantés à la sauce Disney au compteur. Cette très bonne première quinzaine d’exploitation lui permet d’ores et déjà de se classer à une sixième place certainement provisoire des plus grands succès au cinéma en France pour l’année 2019. Juste derrière, Les Misérables constitue une contre-programmation idéale. Le Prix du jury au dernier Festival de Cannes affiche en effet la plus faible baisse du Top 20 et aura, à l’heure qu’on rédige notre chronique, dépassé la barre du million d’entrées. Cet engouement public a d’ailleurs incité son distributeur Le Pacte à élargir le nombre de salles dans lequel le film de Ladj Ly est projeté, en ajoutant plus de deux-cents copies pour désormais 765 cinémas en France aux prises avec le malaise social et sécuritaire dans les banlieues. Parmi les autres films à l’affiche depuis un moment, citons la bonne performance de J’accuse de Roman Polanski qui a également franchi le cap du million de spectateurs et qui devrait avoir dépassé d’ici mercredi prochain le cumul de La Belle époque de Nicolas Bedos, malgré une sortie ultérieure d’une semaine.

Quatre nouveautés ont su se faire une petite place au sein du classement français cette semaine, sans que ce renouvellement conséquent n’ait réellement chamboulé le statu quo. Le polar à la distribution digne d’un film catastrophe des années 1970 A couteaux tirés de Rian Johnson rate de peu la troisième marche du podium et devrait avoir du mal à s’approcher du million d’entrées en fin de course. Il fait pourtant au moins deux fois mieux que sa concurrence directe, qui s’est réunie en bas du tableau dans un écart négligeable de vingt mille entrées entre la septième place de la comédie romantique saisonnière Last Christmas de Paul Feig et la neuvième du thriller Chanson douce de Lucie Borleteau. Or, c’est avant tout la réussite relative du film pris en sandwich entre les deux qui nous réjouit. Le démarrage plutôt solide de Gloria Mundi semble indiquer que Robert Guédiguian a définitivement retrouvé les faveurs du public français, quatre ans après celui assez calamiteux de Une histoire de fou à guère plus de 45 000 entrées. Même s’il reste en dessous de celui de La Villa en novembre 2017, à près de 200 000 fans de la fidèle troupe d’acteurs du cinéaste marseillais par excellence.

Voici les principaux chiffres du Top 10 du box-office français entre le mercredi 27 novembre et le mardi 3 décembre 2019 :

  1. La Reine des neiges II – distribué par The Walt Disney Company France – 2ème semaine / – 33 % – 1 435 442 entrées / 3 572 709 cumul – 35 % part de marché
  2. Les Misérables – distribué par Le Pacte – 2ème semaine / – 31 % – 383 748 entrées / 943 126 cumul – 9 % part de marché
  3. Joyeuse retraite ! – distribué par SND – 2ème semaine / – 40 % – 287 427 entrées / 764 543 cumul – 7 % part de marché
  4. A couteaux tirés – distribué par Metropolitan Filmexport – Nouveauté – 283 889 entrées cumulées – 7 % part de marché
  5. J’accuse – distribué par Gaumont – 3ème semaine / – 32 % – 263 696 entrées / 1 150 258 cumul – 6 % part de marché

6. Le Mans 66 – distribué par 20th Century Fox France – 3ème semaine / – 36 % – 178 643 entrées / 859 501 cumul – 4 % part de marché

7. Last Christmas – distribué par Universal Pictures France – Nouveauté – 133 658 entrées cumulées – 3 % part de marché

8. Gloria Mundi – distribué par Diaphana Distribution – Nouveauté – 128 391 entrées cumulées – 3 % part de marché

9. Chanson douce – distribué par Studiocanal – Nouveauté – 111 704 entrées cumulées – 3 % part de marché

10. La Belle époque – distribué par Pathé – 4ème semaine / – 45 % – 107 492 entrées / 1 171 917 cumul – 3 % part de marché


Queen & Slim © Universal Pictures International France Tous droits réservés

Les périodes fastes de la fréquentation des cinémas français sont les vacances intermédiaires de la Toussaint et d’hiver. L’équivalent américain se trouve du côté des week-ends à pont, rallongés par des jours fériés aux traditions desquels figure une visite en famille ou entre amis au multiplexe le plus proche. Thanksgiving est de ceux-là et c’est donc en masse que les Américains se sont rendus en salles du jeudi 28 novembre au dimanche 1er décembre inclus. Le principal bénéficiaire de ce pic de fréquentation est, là aussi, La Reine des neiges II qui enregistre des recettes records à la fois sur la période de cinq jours – en incluant le mercredi précédent – et sur la durée habituelle du week-end. A l’international, ses résultats sont au moins tout aussi impressionnants, puisque le film d’animation y approche du demi-milliard de dollars amassés en même pas deux semaines complètes à l’affiche. Dans quasiment tous les pays du monde, à l’exception d’Inde – merci Bollywood ! – et de très rares marchés où il sortira un peu plus tard, comme au Brésil, il domine les classements nationaux, ses 35 % de part de marché en France apparaissant en fin de compte presque négligeables face aux 48 % dans les salles américaines.

Les deux nouveautés majeures de la semaine outre-Atlantique ont su trouver leur public, en dépit du rouleau compresseur féerique de chez Disney. A couteaux tirés s’y hisse même à une deuxième place confortable, avec la meilleure moyenne par copie, hormis les chiffres toujours aussi stratosphériques de La Reine des neiges. Ses plus de quarante millions de dollars sur cinq jours restent évidemment très, très loin du démarrage hors pair du film précédent de Rian Johnson, Star Wars Episode 8 Les Derniers Jedi et ses 220 millions de dollars en décembre 2017. Ils constituent par contre un gain substantiel par rapport à Looper et ses vingt millions de dollars en septembre 2012 sur cinq-cents écrans en moins. Le thriller futuriste avait quitté l’affiche trois mois plus tard avec un cumul de 66 millions de dollars. Queen & Slim de Melina Matsoukas a, quant à lui, réussi à ravir une place supplémentaire à Un ami extraordinaire de Marielle Heller, encore classé quatrième lors de l’annonce des résultats provisoires. Sa moyenne par copie à sept-mille dollars est légèrement inférieure à celle de A couteaux tirés, alors qu’il était projeté dans deux fois moins de salles.

Bien plus bas dans le classement, le documentaire 63 Up de Michael Apted attire quelques curieux de ce projet d’observation sociale au long cours avec une respectable moyenne sur une seule et unique copie de près de quatorze mille de dollars. Le film de guerre Sympathie pour le diable de Guillaume De Fontenay rate hélas son démarrage et en France, et aux États-Unis, où il occupe timidement la 48ème place du classement qui en comptait 86 cette semaine.

Voici les principaux chiffres du Top 5 du box-office américain pour le week-end se terminant le dimanche 1er décembre 2019 :

  1. La Reine des neiges II – distribué par Walt Disney Studios – 2ème semaine / – 34 % – 85 977 773 $ / 288 845 131 $ cumul
  2. A couteaux tirés – distribué par Lionsgate – Nouveauté – 26 769 548 $ / 41 414 093 $ cumul
  3. Le Mans 66 – distribué par 20th Century Fox – 3ème semaine / – 16 % – 13 168 306 $ / 81 031 328 $ cumul
  4. Queen & Slim – distribué par Universal – Nouveauté – 11 890 490 $ / 16 000 790 $ cumul, sortie française le 12 février 2020
  5. Un ami extraordinaire – distribué par Sony – 2ème semaine / – 11 % – 11 776 422 $ / 34 291 766 $ cumul, sortie française le 25 mars 2020



Critique film

A lire aussi

Laisser un commentaire