La famille de Joe Biden ne fera pas d’affaires à l’étranger s’il est élu président



Le candidat à la primaire démocrate Joe Biden a affirmé que les membres de sa famille ne feraient pas d’affaires à l’étranger s’il est élu président des Etats-Unis l’an prochain, contrairement aux enfants de Donald Trump, ce qui est selon lui problématique.

L’ancien vice-président de Barack Obama a toutefois défendu le travail de son fils Hunter, qui a siégé à la direction d’une entreprise gazière en Ukraine (Burisma), un sujet sur lequel les républicains ne manquent pas de le critiquer.

« Ils ne feront aucune affaire dans aucune entreprise étrangère à cause de ce qui est arrivé à cette administration », a déclaré Joe Biden lors d’une interview sur la chaîne câblée HBO dimanche. « Personne ne cherchera des brevets pour des trucs venant de Chine, personne ne s’engagera dans ce type de chose ».

« Si vous voulez parler de problèmes, parlons de la famille de Trump », a-t-il poursuivi.

Après l’élection de son père comme président, Ivanka Trump, qui occupe une place de conseillère à la Maison Blanche, a déposé des marques pour sa ligne d’accessoires de mode, qu’elle a ensuite abandonnée.

L’interview de Joe Biden, qui a abordé de nombreux sujets, fait partie d’un plan média du candidat de 77 ans, qui tente de conforter sa place en tête des sondages parmi les candidats démocrates.

L’ancien vice-président, s’il a défendu son fils et son travail auprès de Burisma, a avoué qu’il avait un temps ignoré quelles y étaient ses responsabilités. « Je ne sais pas ce qu’il faisait. Je sais qu’il faisait partie du conseil d’administration. J’ai appris qu’il faisait partie du conseil d’administration après coup, et c’est tout », a-t-il expliqué.

Interrogé pour savoir s’il voulait en savoir plus, l’ancien vice-président a répondu: « Non, parce que j’ai confiance en mon fils ».

« Vous savez qu’il n’y a pas la plus petite preuve qu’il ait fait quoi que ce soit de mal. Vous savez cela », a insisté un Joe Biden combattif.

Les démocrates accusent Donald Trump d’avoir lié une aide militaire américaine et une visite à la Maison Blanche pour le président ukrainien Volodymyr Zelensky au fait que Kiev ouvre une enquête sur Joe Biden et son fils Hunter.



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire