Éruption du volcan de l’île Blanche, en Nouvelle-Zélande


WELLINGTON (Reuters) – Au moins une personne a été tuée et plusieurs autres blessées lundi en Nouvelle-Zélande après l’entrée en éruption du volcan de l’île Blanche, qui a projeté des cendres à plusieurs milliers de mètres de hauteurs et propagé un épais nuage de fumée visible depuis le continent.

La police a dit craindre que le bilan ne s’alourdisse, alors qu’une cinquantaine de personnes se trouvaient sur ou aux abords de l’île au moment du début de l’éruption, vers 14h15 (01h15 GMT), et que certaines d’entre elles étaient toujours portées disparues.

De précédentes informations faisaient état d’une centaine de personnes présentes à proximité de l’île Blanche, située à environ 50 kilomètres de la côte est de l’île du Nord.

La Première ministre Jacinda Ardern a dit avoir été informée qu’un « certain nombre » de personnes avaient été blessées et transportées vers la rive, alors que des opérations de secours étaient en cours.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, elle a ajouté que de nombreuses personnes concernées par l’incident pourraient être des touristes.

(Praveen Menon; version française Jean Terzian)



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire