Brett Brown veut voir Ben Simmons shooter à 3-points dans tous les matches


C’est dans une rencontre facile, beaucoup trop facile, que Ben Simmons a inscrit son deuxième panier à 3-pts en carrière. Après avoir découpé les Cavaliers en premier quart-temps, avec des pénétrations sans opposition franche, il a reçu une passe dans le coin en deuxième quart-temps.

Isolé et sans pression (le score affiche alors 58-28), le meneur dégaine et marque. Il finira la partie avec 34 points à 12/14 au shoot, 7 passes, 3 rebonds, 2 contres mais également 2 interceptions.

« C’est ce que je veux », explique Brett Brown. « Vous pouvez passer le message à son agent, sa famille et ses amis. Je veux un tir primé tenté par match, minimum. Tant qu’il est ouvert, ça me va. Je mets l’accent sur le shoot à 3-pts et sur ses pénétrations, épaule en avant vers le cercle, pour dunker ou finir près du panier. »

Ce n’était que sa troisième tentative de la saison, toutes survenues depuis trois semaines. Il n’est clairement pas certain qu’on puisse observer un Ben Simmons en mode mitraillette les prochains jours. « Avec le temps, je suis de plus en plus à l’aise », assure le meneur. « J’apprends à choisir mes positions, je m’adapte. »

Le souci se trouve peut-être dans la réaction du public. Les spectateurs de Philadelphie sont très (trop ?) enthousiastes quand Ben Simmons touche la cible, comme s’il marquait un panier au buzzer. C’est sans doute positif pour lui, car ça ne peut que l’encourager, mais cela peut apporter une certaine pression également.

« Le drame, c’est que tout ce qui entoure tout ça est totalement exagéré », constate le coach. « La réalité, c’est qu’il peut shooter et qu’il va falloir que ça se traduise en terme de shoots tentés par match. En tant que coach, je suis déjà concentré sur ses qualités, ensuite ses possibilités s’ouvriront. Donc les nôtres également. »



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire