Le président des Knicks également en danger ?


Si les Knicks ont toujours dans le viseur Masai Ujiri, c’est bien qu’il existe une raison. Après le licenciement de David Fizdale ce vendredi, The Athletic annonce que la franchise aimerait également changer de président.

Exit Steve Mills donc, sur un siège éjectable et dont les jours semblent comptés, qui serait ainsi affecté à un autre poste ou tout simplement viré.

Il faudra ensuite lui trouver un remplaçant et la situation actuelle des Knicks est tellement compliquée que pour signer une tête d’affiche du niveau de Masai Ujiri, R.C. Buford, Sam Presti, Neil Olshey ou encore Daryl Morey, tous cités par nos confrères américains, James Dolan devra offrir une autonomie totale au principal intéressé, plus un salaire en béton sans doute.

Si la franchise de New York peine à séduire les meilleurs joueurs du monde, elle aura tout aussi logiquement du mal à convaincre les dirigeants les plus susceptibles de lui faire remonter la pente.



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire