Moscou et Ankara travaillent sur un nouveau contrat de missiles S-400


Un système de défense antiaérienne S-400 est déchargé à l’aéroport de Murted, près d’Ankara. La Russie et la Turquie travaillent sur un nouveau contrat en vue de la livraison de missiles russes S-400 supplémentaires à Ankara. /Photo prise le 29 août 2019/REUTERS/Turkish Defence Ministry

TURKISH MILITARY/TURKISH DEFENCE

MOSCOU (Reuters) – La Russie et la Turquie travaillent sur un nouveau contrat en vue de la livraison de missiles russes S-400 supplémentaires à Ankara, rapporte vendredi l’agence de presse russe Interfax.

L’agence cite un haut responsable russe du Service fédéral de coopération militaro-technique.

Le patron de l’agence publique russe d’exportations militaires Rosoboronexport exprimait le mois dernier l’espoir de finaliser au premier semestre 2020 un nouvel accord avec Ankara. « Mais je veux souligner que la coopération militaro-technique avec la Turquie ne se limite pas à la livraison de S-400. Nous avons de grands projets », ajoutait Alexander Mikheïev.

Un premier contrat sur l’achat de missiles S-400 par la Turquie s’est concrétisé en juillet dernier avec la livraison des premiers éléments des systèmes qui devraient être pleinement opérationnel au printemps prochain.

Les S-400 ont tendu un peu plus les relations entre Ankara et ses alliés au sein de l’Otan, à commencer par les Etats-Unis qui ont suspendu la participation d’Ankara au programme de développement de l’avion de combat F-35.

(Andrey Kuzmin; version française Henri-Pierre André, édité par Jean-Michel Bélot)

Commenter

Commenter



challenges

A lire aussi

Laisser un commentaire