le SNES-FSU veut « ancrer le mouvement dans la durée » et appelle les professeurs à une nouvelle grève mardi 10 décembre



Une réunion des fédérations de fonctionnaires se tiendra vendredi pour décider de la suite du mouvement, indique la porte-parole du syndicat.

Frédérique Rolet, porte-parole du syndicat de professeurs SNES-FSU, premier syndicat de l’enseignement secondaire se dit jeudi 5 décembre au soir « plus que satisfaite » de la mobilisation des professeurs sur franceinfo. 

J’ai comparé avec les chiffres des très grosses grèves des années précédentes, on a dépassé la grève de 2003 qui avait été la plus forte avec 65%, là on était autour de 75%.Frédérique Rolet, porte-parole du syndicat de professeurs SNES-FSUà franceinfo

Le syndicat conteste le chiffre du ministère de l’Éducation qui comptabilise 51,15% de grévistes dans le primaire et 42,32% dans le secondaire. « On sait comment le ministère calcule, sur l’ensemble des personnels qui ont cours tel ou tel jour et qui n’ont pas forcément cours à 8 heures, au moment où on fait les statistiques. »

D’après Frédérique Rolet, certains enseignants sont déterminés à poursuivre le mouvement. « Plusieurs établissements ont décidé la reconduction de la grève dès demain, on les soutient. On a appelé à tenir des assemblées générales d’établissements et à faire des réunions. Il faudrait ancrer le mouvement dans la durée, il faudrait continuer, on a déjà appelé à une nouvelle grève mardi prochain, mardi 10. » L’organisation de cette prochaine journée va faire l’objet d’une réunion des fédérations de fonctionnaires vendredi, indique la porte-parole.

Interrogée sur la promesse du ministre Jean-Michel Blanquer selon laquelle il n’y aura pas de baisse de pension, la représentante du SNES-FSU répond qu’elle « ne croit pas beaucoup au Père Noël (…) On a fait des calculs, il faudrait augmenter en moyenne de 1 500 euros par mois les enseignants pour compenser la perte du nouveau système de retraite. Je doute fort qu’on arrive à ce taux-là. »

A lire aussi



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire