Le MVP de la nuit : Devin Booker a pris feu


« Sur les trois derniers matchs, on était lent au retour de la mi-temps. On s’était dit qu’on avait besoin d’être meilleur, donc j’ai essayé de montrer l’exemple, de revenir avec de l’énergie, d’être agressif, et ça a plutôt bien marché pour nous. »

Il suffisait de demander ! Si Devin Booker oublie celui remporté 39-36 contre Dallas, les Suns ont effectivement eu du mal ces derniers temps dans les troisième quart-temps : 27-20 contre Denver, 34-26 contre Washington, 34-21 contre Charlotte, 38-28 contre Orlando.

L’arrière avait donc à coeur de conjurer le mauvais sort la nuit dernière et il l’a fait dans son style, en étalant sa panoplie de scoreur. Entre 3-points et dunks en contre-attaque, il a compilé 21 points sur les 33 de son équipe dans la période, autant que New Orleans. C’est son dixième quart-temps à plus de 20 points.

44/8/9 mais une marge de progression

Mais si ce feu d’artifice a permis à Phoenix de prendre jusqu’à 20 points d’avance, Booker s’est lui aussi troué ensuite, comme le reste de l’équipe, laissant les Pelicans arracher une prolongation.

Il s’est ainsi fait contrer trois fois dans le quatrième quart, a perdu deux ballons cruciaux dans les deux dernières minutes qui ont permis à ses adversaires de revenir, et a raté trois tirs dans la période, dont le game winner à 20 secondes de la fin.

On ne peut plus discret en prolongation, il a laissé Frank Kaminsky et Ricky Rubio faire la décision et termine avec 4 points seulement entre le quatrième quart-temps et « l’extra period ». Ça signifie aussi qu’il en a marqué 44 en trois quart-temps et que sa ligne de stats aurait pu être encore plus impressionnante – 44 points à 13/24 aux tirs, 5/11 à 3-points, 13/13 aux lancers, 8 rebonds et 9 passes.



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire