Ben Simmons et Joel Embiid, les gaspilleurs


Faute offensive, pied sur la ligne de touche, ballon subtilisé par le retour d’un défenseur par derrière… Cette nuit à Washington, Joel Embiid et Ben Simmons ont chacun leur tour alimenté la colonne des « turnovers ». Bilan des comptes : 7 pertes de balle pour le meneur des Sixers, et une de plus pour son pivot.

À eux deux, ils ont perdu davantage que toute l’équipe adverse (11). Les Wizards ont profité de l’ensemble des ballons perdus par les Sixers (21) pour inscrire 30 points dans la foulée.

S’ils sont loin des champions hors catégorie en la matière, le tandem James Harden (1er dans la ligue avec 5 ballons perdus par match) – Russell Westbrook (4e avec 4), les deux hommes forts des Sixers occupent une place de choix dans ce classement peu honorable. Ils perdent à eux deux plus de 7 balles chaque soir cette saison.

« Trop relax »

« On ne fait pas attention au ballon », reconnait l’Australien après le match de cette nuit, en énumérant toutes les situations citées plus haut et en ajoutant : « Je crois qu’on est arrivés trop relax. » Les nombreuses pertes de balle sur les remontées de ballon sont des exemples criants de leur laxisme et d’un manque de communication collectif.

« J’ai en permanence deux ou trois gars sur moi à chaque fois que j’ai le ballon donc je sais que ça arrive, assure Joel Embiid. Je dois m’assurer de prendre mon temps et de faire le bon choix. » De son côté, leur coach Brett Brown estime que l’équipe devait « aider » le duo et, de façon générale, « être meilleure dans ce secteur ». « C’est quelque chose qui nous affecte toute l’année, on le sait », note Tobias Harris.

Cette année et pas seulement. Actuellement 28e du classement des équipes les moins gaspilleuses (16.7), les Sixers ont déjà terminé avec le bonnet d’âne en la matière sur les saisons 2014, 2015, 2017 et 2018 !

Un « palmarès » dont Brett Brown aimerait bien se passer. Il y a un mois, ce dernier avait déjà prévenu : « On ne peut pas se mentir : c’est un problème, qui ne doit pas être pris à la légère. »



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire