Coby White souffle le chaud et le froid


C’est tout un art de sortir du banc. Encore plus quand on n’y est pas habitué. Coby White découvre ce rôle en même temps que la NBA, ce qui complique son intégration dans la ligue, et donc parfois ses performances.

Le rookie de Chicago est tout aussi capable de coller plus de 25 points un soir, que de rendre une copie à moins de 10 points et 30% de réussite au shoot le lendemain.

« C’est un défi pour moi, clairement. Je ne suis pas sorti du banc depuis des années », rappelle l’ancien Tar Heel. « Depuis que j’ai onze ou douze ans je pense. Voilà pourquoi je suis si irrégulier. Il y a des matchs avec et des matchs sans. C’est difficile, mais je l’accepte, je fais ce qu’on me demande, car je sais que ça ne va pas durer. »

L’arrière n’a pas l’ambition de rester sixième homme toute sa carrière. Pourtant, avec son style si tranchant, il serait un profil précieux en sortie de banc. Pour les Bulls, il rappelle Ben Gordon, qui fut élu meilleur sixième homme dès sa première année dans la ligue en 2004-2005 avec 15.1 points de moyenne. Un fait unique dans l’histoire.

Il est comparé à Vinnie Johnson

Capable de grosses poussées de fièvre (déjà quatre matches à 25 points ou plus), il a déjà récupéré un surnom célèbre de l’histoire de la NBA. « Il est un micro-ondes », assure Tomas Satoransky, en faisant référence à Vinnie Johnson. Ce dernier était le sixième homme des Pistons dans les années 1980, celles des « Bad Boys », et il avait hérité de ce surnom, « Microwave », car il chauffait rapidement et pouvait marquer beaucoup en peu de temps.

Comme il n’a que 21 rencontres dans les jambes et que le niveau des Bulls n’est pas optimal pour briller, il faut être patient. Une blessure ou un pari tenté de Jim Boylen pourrait tout à fait survenir et le faire glisser dans le cinq majeur en cours de saison. Mais pour le moment, son coach est satisfait de ce choix de Draft.

« Sa mentalité est bonne », note ainsi le technicien. « Il est impliqué, il bosse, donc il a des chances d’être un excellent joueur. Il a encore de la marge pour progresser, comme notre équipe. Mais ce qui est positif, c’est qu’il est un compétiteur et n’a pas peur. » Et on sait que l’entraîneur accord beaucoup d’importance à ces critères…

Coby White Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2019-20 CHI 21 25 37.0 33.3 79.5 0.2 3.2 3.5 2.1 1.3 0.8 1.4 0.0 12.9
Total   21 25 37.0 33.3 79.5 0.2 3.2 3.5 2.1 1.3 0.8 1.4 0.0 12.9



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire