l’écart se creuse entre élèves favorisés et défavorisés



Les collégiens français ne sont pas parmi les premiers de la classe, mais ils se défendent, révèle l’enquête Pisa qui mesure tous les trois ans les performances des élèves de ce niveau dans 79 pays. « Nous sommes un peu au-dessus de la moyenne des autres pays. L’étude mesure notamment la compréhension des élèves à l’écrit, c’est-à-dire la lecture et l’écriture. Les Français ont un score de 493 points. Les résultats ne se sont pas dégradés, mais ils ne se sont pas non plus améliorés par rapport à 2009 », explique Margaux Subra-Gomez sur le plateau du 13 Heures.

La France doit donc faire des efforts. « Elle reste dans la moyenne, mais en revanche, les inégalités scolaires liées au milieu socio-économique des élèves se creusent. 20 % d’élèves favorisés sont parmi ceux qui ont les meilleurs résultats en compréhension de l’écrit, contre seulement 2 % des élèves défavorisés », précise la journaliste. En termes d’égalité scolaire, nous faisons donc moins bien que le Royaume-Uni ou le Portugal.

Le JT

Les autres sujets du JT



francetvinfo

A lire aussi

Laisser un commentaire