Au Parlement européen, des enfants présentent une déclaration pour protéger la planète



Actualité


27.11.2019

Marie Guitton, à Strasbourg

Décréter « l’état d’urgence climatique en Europe« . C’est la proposition défendue par de nombreux eurodéputés à la session plénière de novembre. Au Parlement européen, mercredi 27 novembre, une « Déclaration européenne des droits de la planète et du vivant » leur a également été présentée… écrite par 310 enfants de 10 pays de l’UE. Un projet accompagné par Toute l’Europe depuis plusieurs mois.

La Déclaration européenne des droits de la planète et du vivant a été présentée au Parlement européen le 27 novembre 2019 – Crédits : Capture d’écran / Parlement européen

Au vestiaire la cravate et le costume ! Thomas, Soujoud ou encore El-Mezoir ont préféré porter leur nouveau pull à capuche blanc… arborant fièrement le logo de la « Déclaration européenne des droits de la planète et du vivant ». Ils ont entre 10 et 13 ans, et c’est eux, avec leur ancienne maîtresse de CM2, qui sont à l’origine de ce texte présenté au Parlement européen mercredi 27 novembre.  

A la rentrée 2017, Anaïs Willocq, qui était alors leur professeure à l’école élémentaire Montaigne, à Poissy (Île-de-France), les avait fait plancher sur la protection de l’environnement. Deux ans et quelques marches pour le climat plus tard, la quinzaine d’activistes en herbe et leur « Lobby de Poissy » (une junior association emmenée par leur ancienne maîtresse) ont rallié à leur cause près de 300 élèves de 10 pays d’Europe, âgés de 9 à 17 ans.

« La Terre est en vie mais ne parle pas, voilà pourquoi nous devons être sa voix« , lançaient déjà, en mai dernier, les petits Croates de Dubrava. « Nous avons besoin d’un changement« , « nous ne voulons pas que notre génération subisse les conséquences de ce qu’a fait la précédente« , ajoutaient des élèves scandinaves.   

18 articles

Le Lobby de Poissy - Crédits : Marie Guitton / Toute l'Europe

Depuis, des ultramarins de Guyane, de La Réunion et de Polynésie française les ont aussi rejoints. Et c’est donc aux côtés de représentants de toutes ces délégations, invités par l’eurodéputée écologiste Karima Delli (EELV), que le Lobby de Poissy a achevé son épopée mercredi au Parlement européen.

Ces derniers mois, chaque pays a choisi ses thématiques de travail : la déforestation, la protection de l’océan, les déchets plastiques… En France, après une rencontre de plus de deux heures et demie avec Nicolas Hulot, le groupe emmené par Anaïs Willocq a, lui, souhaité mettre l’accent sur la préservation des peuples premiers et l’impact des technologies sur l’environnement.

Résultat : une déclaration de 18 articles (en PDF ici), relue par Yann Aguila, avocat à la Cour et corédacteur du Pacte mondial pour l’environnement. Autant d’articles pour défendre la biodiversité, les forêts, les ressources naturelles, la qualité de l’air, ou encore la protection des populations indigènes.

Malgré un agenda parlementaire très chargé, avec le vote d’investiture de la nouvelle Commission européenne, les enfants ont été salués dans l’hémicycle à la mi-journée… alors qu’Ursula von der Leyen venait de réitérer sa promesse de mettre l’environnement au cœur de son action ces cinq prochaines années. La présidente élue de la Commission européenne ainsi que David Sassoli, le président du Parlement européen, sont ensuite venus féliciter en personne les enfants. « Je suis très fière« , confiait alors Noémi, 9 ans.

« Ils ont pour ambition de changer le monde » : l’épopée européenne de 15 enfants français

 

Coordonné par la productrice Elsa Da Costa-Grangier, avec le soutien du groupe des Verts/ALE, ce projet a également bénéficié de l’aide de Toute l’Europe, France Télévisions et de la Commission européenne.

Des classes y ont participé activement dans 10 pays de l’UE :
France
Croatie
Suède
Allemagne
Portugal
Espagne
Finlande
Italie
Pologne
République tchèque

 

Cliquez sur l’image ci-dessous pour agrandir – Crédits : Pascal Sanon / Toute l’Europe

Déclaration des droits de la planète et du vivant - 2019

 



touteleurope

A lire aussi

Laisser un commentaire