Orlando – Golden State : Evan Fournier offre la victoire au Magic !


Suite à leur défaite à domicile face aux Raptors vendredi, le Magic débute la rencontre tambour battant. En moins de huit minutes de jeu, Markelle Fultz (14 points, 9 passes) compte déjà cinq points et quatre passes décisives.

Bien épaulé par un Evan Fournier adroit et par Jonathan Isaac (14 points, 11 rebonds, 5 contres), il donne neuf points d’avance à son équipe (21-12). Les cinq balles perdues des hommes de Steve Clifford permettent toutefois à Eric Paschall (17 points) et Glenn Robinson III (19 points) de garder les Warriors au contact (26-22).

Les Warriors passent à l’attaque

Dans le sillage d’Evan Fournier et grâce à trois ballons perdus de Golden State, Orlando reprend le large (36-24). Grâce à Eric Paschall, Golden State parvient à stabiliser l’écart, avant qu’un 10-0 conclu par Alec Burks ne leur donne même l’avantage (46-45). Le troisième tir de loin de Terrence Ross (19 points) relance Orlando, mais Glenn Robinson III lui répond pour mettre les deux équipes dos à dos à la pause (51-51).

Au retour des vestiaires, le chassé croisé continue. Alec Burks et Willie Cauley-Stein donnent quatre points d’avance aux Warriors mais, à chaque fois, c’est Evan Fournier qui fait mouche de loin pour ramener son équipe au tableau d’affichage. Mieux, deux 3-points du Français lancent un 11-0 du Magic (70-63) ! À l’instar de leur adversaire, les Dubs ne se laissent pas distancer, ils répondent en terminant le quart temps sur un 8-2, conclu par un tir à 3-points chanceux de Ky Bowman (72-71).

Evan Fournier décisif

Cinq points de suite d’Omari Spellman ouvrent le dernier quart temps mais comme depuis le début du match, Evan Fournier et Terrence Ross veillent. Les deux équipes se livrent alors un mano a mano avec quatre égalités et jamais plus de deux points d’écart (86-86). Il faut attendre un nouveau tir de loin de Ross à 78 secondes de la fin du match pour voir Orlando passer à +6 (95-89). Les Warriors n’ont cependant pas dit leur dernier mot. Trois lancers francs de Paschall et de Green, suivi d’un rare 3-points de Burks les ramènent à une longueur (96-95).

Avec 33 secondes à jouer, Steve Clifford fait aller confiance à Evan Fournier. L’homme du match pour le Magic hérite de la balle en tête de raquette, défendu par Draymond Green. Il fixe l’ancien défenseur de l’année, avant de faire la différence sur un cross pour attaquer le cercle et finir malgré deux Warriors (98-95).

Après le 1/2 aux lancers francs d’Alec Burks, Orlando se retrouve avec la balle avec six secondes au chrono mais la défense de Golden State force une violation des cinq secondes pour récupérer la balle de match ! Le système de Steve Kerr permet à Burks d’avoir un shoot ouvert à 3-points pour la gagne, mais comme 16 de leurs 22 précédentes tentatives de loin, ce tir ne trouve pas la cible et scelle la victoire du Magic.

Magic / 100 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
A. Gordon 30 2/11 1/5 3/5 1 6 7 4 3 0 3 0 8 5
J. Isaac 33 4/9 1/2 5/6 2 9 11 0 3 1 4 5 14 21
K. Birch 30 2/5 0/0 3/6 6 4 10 3 2 2 1 1 7 16
M. Fultz 30 6/12 0/1 2/3 1 3 4 9 2 1 0 0 14 21
E. Fournier 35 13/21 6/10 0/0 0 3 3 0 3 1 2 0 32 26
W. Iwundu 10 0/2 0/0 2/2 1 0 1 0 0 1 0 0 2 2
M. Bamba 17 2/7 0/3 0/0 1 2 3 0 4 0 0 1 4 3
D.J. Augustin 24 0/5 0/4 0/0 0 5 5 4 1 0 2 0 0 2
M. Frazier Jr. 1 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
T. Ross 29 8/15 3/8 0/0 0 4 4 1 2 1 0 1 19 19
Total 37/87 11/33 15/22 12 36 48 21 20 7 12 8 100
Warriors / 96 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
D. Green 23 4/6 1/1 2/2 0 4 4 6 4 2 2 0 11 19
E. Paschall 35 6/14 0/1 5/6 4 2 6 2 3 0 1 0 17 15
G. Robinson III 37 8/16 3/6 0/0 1 2 3 1 1 0 1 1 19 15
W. Cauley-Stein 24 5/10 0/0 1/2 4 8 12 3 3 1 1 1 11 21
A. Burks 36 6/16 1/5 2/3 2 3 5 3 1 3 2 0 15 13
M. Chriss 23 0/2 0/1 3/4 0 6 6 1 2 0 0 2 3 9
O. Spellman 17 3/7 0/2 1/1 2 5 7 0 1 0 1 0 7 9
K. Bowman 29 4/12 1/3 3/3 2 1 3 4 2 0 2 0 12 9
J. Poole 16 0/8 0/4 1/2 0 0 0 0 0 0 0 1 1 -7
Total 36/91 6/23 18/23 15 31 46 20 17 6 10 5 96



A lire aussi

Laisser un commentaire