La douce acclimatation de Sekou Doumbouya au rythme NBA


Drafté en 15e position en juin dernier par les Pistons qui misent beaucoup sur lui, Sekou Dombouya est tout d’abord passé par la G-League pour se faire les dents, comme Dwane Casey l’avait anticipé. Avec près de 17 points à 52% aux tirs (dont 39% à 3-pts) et 5.4 rebonds par match en moyenne, il a vite pris la mesure de la ligue mineure.

« C’est une éponge », a récemment commenté son coach au Grand Rapid Drive, Donnie Tyndall, auprès de MLive. « Il essaye de comprendre ce que vous lui enseignez sur le terrain et c’est déjà la moitié de l’équation avec un gamin de 18 ans. C’est un gars polyvalent avec lequel nous pouvons faire plusieurs choses au poste et que nous voulons voir davantage au rebond offensif. Il est si fort et puissant en sortie de dribble, surtout quand il est défendu par un ailier-fort. La plupart du temps, il les domine au cercle. »

Dwane Casey : « Il a besoin de jouer un basket NBA »

Ce n’était pas un ailier-fort mais Lonnie Walker IV qui était face à lui hier pour son deuxième match NBA, et Sekou Doumbouya n’a pas eu de mal à se libérer de l’arrière texan, l’enfonçant même sur un joli « spin move » avec finition main gauche. Des premiers points en carrière qui ne présument pas de la régularité de sa présence dans l’effectif de Dwane Casey, même si le coach reconnait que le Français a besoin de se confronter à l’élite.

« Pour lui, c’est simplement un bon moment pour nous rejoindre », a expliqué l’entraîneur à Detroit News. « Sekou est avec nous sur une période étendue pour travailler son jeu. Il bénéficie d’un temps précieux pour le moment où nous l’intégrerons pour de bon. Il a besoin de jouer un basket NBA. Disputer l’Euroleague là-bas est différent. Il doit s’habituer au jargon. Pour le moment, il est ici. Nous verrons où il sera demain. »

Un retour en G-League n’est donc pas exclu mais ses premières brasses dans le grand bain ont été concluantes, une étape importante pour prendre confiance et continuer à avancer.



basketusa

A lire aussi

Laisser un commentaire