Bradley Beal se confie sur le syndrome de la couvade


Outre les difficultés de son équipe, entre des résultats sportifs en baisse, les blessures et les rumeurs de mésentente dans les vestiaires, Bradley Beal a aussi connu deux années agitées sur le plan personnel.

Papa à deux reprises, il confie ainsi avoir souffert de… couvade, un trouble psychologique dont les symptômes sont caractéristiques de la grossesse, notamment la prise de poids.

« Je me levais à 3 ou 4h du matin pour manger de la glace »

« Le symptôme le plus important que j’ai constaté était mon poids : j’ai pris entre cinq et sept kilos », relate-t-il à NBC Sports Washington. Coach Brooks a pris l’habitude de se moquer de moi et de dire que mon maillot paraissait plus serré, pas dans le bon sens. » 

Et pour cause, Bradley Beal a tout simplement pris des mauvaises habitudes alimentaires, guère compatibles avec son emploi de basketteur professionnel. « Je me levais à trois ou quatre heures du matin pour manger de la glace alors que je n’étais absolument pas censé manger de la glace. Tout ça parce que mon épouse était enceinte et que j’avais exactement les mêmes symptômes. J’avais des fringales pour des choses dont je n’avais jamais eu envie auparavant. »

« L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs »

Aujourd’hui, l’arrière a retrouvé son poids de forme et s’établit déjà comme l’un des meilleurs joueurs de cette saison avec ses meilleures moyennes aux points et à la passe (28.3 pts à 47.2%, 4.3 rbds, 7.1 pds en 37 min). Et si Washington continue de galérer dans le ventre mou de la conférence Est, Bradley Beal ne regrette en rien d’avoir prolongé avec l’équipe de la capitale fédérale, même si son choix peut paraître anachronique à une époque où les stars se rassemblent, telles Kawhi Leonard et Paul George, Anthony Davis et LeBron James ou encore Kyrie Irving avec Kevin Durant.

« Ça me va. Ils ont pris leurs propres décisions », répond le joueur au Los Angeles Times. Au bout du compte, il n’y a jamais de garantie de gagner le titre en changeant de crèmerie. Seule une équipe gagne. Quand j’ai dû prendre ma décision, j’ai vraiment intégré cela. Ça a l’air sympa mais l’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs. » 

Bradley Beal Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2012-13 WAS 56 31 41.0 38.6 78.6 0.8 3.0 3.8 2.5 2.0 0.9 1.6 0.5 13.9
2013-14 WAS 73 35 41.9 40.2 78.8 0.7 3.0 3.7 3.3 2.1 1.0 1.8 0.3 17.1
2014-15 WAS 63 34 42.7 40.9 78.3 0.9 2.9 3.8 3.1 2.2 1.2 2.0 0.3 15.3
2015-16 WAS 55 31 44.9 38.7 76.7 0.8 2.7 3.4 3.0 2.1 1.0 2.0 0.2 17.4
2016-17 WAS 77 35 48.2 40.4 82.5 0.7 2.4 3.1 3.5 2.2 1.1 2.0 0.3 23.1
2017-18 WAS 82 36 46.0 37.5 79.1 0.7 3.7 4.4 4.6 2.0 1.2 2.6 0.4 22.7
2018-19 WAS 82 37 47.5 35.1 80.8 1.1 3.9 5.0 5.5 2.8 1.5 2.7 0.7 25.6
2019-20 WAS 16 37 47.6 35.3 81.9 0.9 3.4 4.4 7.0 2.6 0.9 3.3 0.3 28.9
Total   504 35 45.3 38.3 79.9 0.8 3.1 4.0 3.8 2.2 1.1 2.2 0.4 20.1



A lire aussi

Laisser un commentaire