Ballers, The Last Ship S02, The Leftovers S02… votre séries review. – Critique Series



1. Ballers

Ne vous laissez pas abuser par une jaquette au visuel basique, ou par une thématique de prime abord inintéressante… drôle, rythmée, frimeuse sans indécence, la série Ballers vous fera passer un excellent moment. Ce tableau parodique, remixant les liens unissant le milieu du football américain et la finance, bascule la plupart du temps dans une sorte de galerie de personnages décalés et infantiles. C’est vraiment du bien cool, relax avec de bons morceaux de fours rires.
Cote: 8/10 Extras: featurettes.


 

2. La trêve

Mais que se passe-t-il en notre bon vieux Royaume? Qui aurait imaginé il y a encore une dizaine d’années une série aussi radicale que La trêve produite et diffusée par la RTBF? Qui plus est, ce thriller nihiliste ardennais a mobilisé à chaque diffusion une audience impressionnante, rapidement fidélisée! Un rêve qui se poursuit vu que la série continue à séduire sur les marchés professionnels.
Cote: 7,5/10 Extras: Making of.

3. The Nick (Saison 2)

Avouons-le d’entrée de jeu: bien que mitigé par certains partis pris esthétiques et sonores de Steven Soderbergh, la première saison de The Knick avait finalement emporté notre adhésion. Située à la charnière du 19 et du 20è siècle, dans un New-York en pleine mutation sociale et économique (la révolution industrielle), cette série n’hésite pas à se la jouer frontale… Entre intrigue, addiction, malfaiteurs et effets gores, The Knick aime flirter avec les limites de la censure. Cette deuxième saison change de lieux, et entame une valse des postes au niveau des personnages, mais ne remet pas en question cet aspect assez radical. Nous ne pouvons qu’apprécier, d’autant que le niveau reste plutôt constant.
Cote: 7,5/10 Extras: featurettes, commentaires audio…

4. The Last Ship (Saison 2)

Que penser de cette série post apocalyptique aux relents de patriotisme U.S. exacerbé? Faut-il y voir une expression de plus de l’ambiguïté politique régissant actuellement les Etats-Unis d’Amérique?  Nettement moins « subtile » qu’un Walking Dead, The Last Ship injecte à haute dose l’expression de la peur du lendemain, liée au terrorisme, à la (re)montée en puissance de la Russie… et n’hésite pas à montrer son courage et ses muscles. Un petit parfum d’ostracisme plane sur tout cela. En même temps, il y a la menace d’un nouvel ordre mondial (les Immunisés) dans cette nouvelle saison, défiant l’autorité présidentielle. Bref, ça ne rigole pas, et peu s’interpréter de plein de manières, de la plus nuancée à la pire!
Cote: 6,5/10 Extras: featurettes, making of…

5. Person of Interest (Saison 4)

En cette quatrième saison de Person of Interest, on peut dire que les choses passent à la vitesse supérieure: il n’y a plus une machine qui mène le jeu mais bien deux, aux objectifs diamétralement opposés, évidemment. Autant dire que pour Reese, Fusco, Finch et le reste de l’équipe, la situation devient de plus en plus intenable. Comment continuer à accomplir leur mission de base – sauver/arrêter ceux que le machine leur renseigne comme victimes ou criminels – quand en plus de la police du coin, un ennemi bien plus équipé tente par tous les moyens de leur faire mordre la poussière? Une chose est sûre, cette nouvelle couche de suspense était exactement ce dont nous avions besoin pour nous remettre du décès de Carter!



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire