Luke Cage : Soul frictions (Netflix) – Actu Series



Le dernier personnage à avoir rejoint les rangs de plus en plus amples des adaptations de la Marvel se nomme Luke Cage, et son histoire remonte originellement  à 1972, en pleine vague de blaxploitation: des héros afro-américains pour la communauté afro-américaine, dans la lignée d’un Shaft. A l’époque il affichait un look amusant: serre-tête, « bracelets » d’acier et chemise jaune.

Un look auquel la série fait un clin d’oeil lors d’un épisode expliquant comment Cage attrape ses superpouvoirs. La série produite et diffusée sur Netflix fait ouvertement écho à cet aspect « afro » à travers la musique (excellente!), la manière de filmer, des références au Harlem d’antan (notamment le Cotton Club), ou encore à Malcolm X et des auteurs tels que Ralph Ellison ou Chester Himes.

Soul f(r)iction my brother, soul f(r)iction… Ajoutez à cela une bonne dose de traumatisme, entraperçu en partie lorsque Cage avait croisé la route de Jessica Jones. Autre élément commun à ces deux séries, et à Daredevil aussi d’ailleurs: l’infirmière Claire Temple. Que de liens!

Sachez que si vous commencez Luke Cage, il faudra prévoir une large plage horaire, vu que comme à l’accoutumée, les 13 épisodes constituent un mega long-métrage.



Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire