L'Italie au bout du suspense (8-7)



Italy 8-7 Russia (Paraguay 2019 semi-final)

Dario Ramacciotti of Italy celebrates a goal with team-mate Gabriele Gori

Josep Junier Gentilin of Italy is challenged by Boris Nikonorov of Russia

Italy celebrates their first goal

Francesco Corosiniti of Italy celebrates a goal

Andrei Novikov of Russia celebrates a goal

Francesco Corosiniti of Italy celebrates a goal with his teammates 

Fedor Zemskov of Russia celebrates a goal 

Josep Junior Gentilin of Italy plays an overhead kick against Kirill Romanov of Russia

Alexey Makarov of Russia celebrates after scoring a goal 

Fedor Zemskov of Russia scores a goal

Gabriele Gori of Italy celebrates the victory

Gabriele Gori of Italy celebrates with Emmanuele Zurlo

Les spectateurs qui ont bravé la pluie battante d’Asuncion ont eu le droit à une demi-finale d’anthologie qui s’est achevée sur la victoire de l’Italie. Une rencontre qui s’est conclu en prolongation après les 14 buts inscrits dans le temps réglementaire. 

Si la rencontre a été d’une intensité impressionnante, il a tout de même fallu attendre 4 minutes avant de voir le 1er but. C’est le Russe Novikov qui ouvre la marque sur coup franc. Le capitaine italien Gorosinti égalise à 4 minutes de la fin de la première période et c’est finalement Ramaciotti qui donne l’avantage aux siens une minute plus tard suite à une erreur défensive de Makarov.

Ce dernier se rattrape dès l’entame de la 2e période en marquant le but du 2-2. Ramaciotti redonne l’avantage à l’Italie moins d’une minute après mais c’est finalement Zemskov qui inscrit un doublé dans cette seconde période avec une magnifique retourné et un but sur le gong à la dernière seconde de jeu. Avant le début de la dernière période, la Russie mène d’un but.

La 3e période sera celle de Gori, meilleur buteur de la compétition, qui marque un triplé et porte son total à 16 buts. Le début de cette dernière phase de jeu n’était pas à manquer pour les fans de beach soccer. Gori marque dès les premières instants. Romanov redonne l’avantage aux Russes 20 secondes après. Puis Gori égalise pour la 5e fois du match moins de 5 secondes après la frappe de Romanov. C’est ensuite Ramaciotti qui réussit un triplé et redonne l’avantage aux Transalpins avant que Gori ne parachève son oeuvre avec sa 3e réalisation. Pour la première fois du match, une équipe mène de plus d’un but. Il ne reste plus que 5 minutes et l’Italie pense avoir fait le plus dur. Mais les Russes reviennent grâce au 2e but de Romanov et Makarov. Il y aura une prolongation. 

Le match prend une mauvaise tournure pour les Russes avec l’expulsion de Paparotny qui offre un penalty à Zurlo qui se fait justice lui-même et marque le but décisif de cette première demi-finale.
Les espoirs s’arrêtent là pour la Russie après leur brillante victoire face à l’ogre brésilien. Les Russes ne feront pas aussi bien qu’en 2011 et 2013 où ils l’avaient emporté. De son côté l’Italie jouera sa première finale depuis 2008 et tentera de soulever la Coupe du Monde de Beach Soccer pour la première fois de son histoire.

À venir

Finale – 1er décembre

Italie – Vainqueur de Japon-Portugal

Match pour la 3e place – 1er décembre

Russie – Perdant de Japon-Portugal

Ils l’ont dit…

« C’est probablement le match le plus dingue que je n’ai jamais joué. Pas seulement à cause du vent et de la pluie mais aussi avec tous ces changements de leaders au score. La Russie est une grande équipe. Ils n’ont impressionné aujourd’hui. Mais on a gagné parce qu’on a marqué un but de plus. Il n’y pas d’autre moyen d’expliquer un match comme celui-ci. »
Simone del Mestre



A lire aussi

Laisser un commentaire