Deux nouvelles arrestations dans l’affaire du « narco sous-marin » intercepté en Espagne



« Un Espagnol, passager du sous-marin, a été arrêté aujourd’hui », a indiqué un porte-parole de la police, vendredi.

Le troisième occupant du « narco sous-marin » intercepté dans le nord-ouest de l’Espagne et un complice ont été arrêtés vendredi, ont indiqué à l’AFP la police espagnole et une source proche de l’enquête. « Un Espagnol, passager du sous-marin, a été arrêté aujourd’hui », a indiqué un porte-parole de la police. Une source proche de l’enquête a annoncé que la Garde civile avait interpellé dans la ville de Vigo « une quatrième personne qui a fourni un soutien terrestre ».

Deux Équatoriens membres de l’équipage ont été arrêtés lors de l’opération. Le troisième passager avait réussi à fuir avant d’être interpellé vendredi.

Ce sous-marin artisanal d’une longueur de 20 mètres a été intercepté samedi à Cangas en Galice, près de la frontière portugaise. Il transportait trois tonnes de cocaïne, d’une valeur de 100 millions d’euros, selon les autorités espagnoles.

C’est « la première fois que ce système de transport de drogue est détecté en Europe », avait assuré mercredi la police espagnole dans un communiqué. Pour arrêter ce « narco sous-marin », 240 agents ont participé à une opération internationale, impliquant les polices d’Espagne, du Portugal, du Royaume-Uni, des États-Unis et du Brésil, selon le préfet de Galice.



A lire aussi

Laisser un commentaire