Charlotte, la bête noire des Pistons


18 octobre 2017. C’est la date de la dernière victoire des Pistons face aux Hornets. Depuis, c’est neuf revers de rang, dont trois rien qu’en deux semaines cette saison.

C’est toujours le même scénario : le match est disputé pendant de longues minutes, puis se joue dans le « money-time ». C’est là que Detroit se manque. Et dans les grandes largeurs.

Les troupes de Dwane Casey avaient cette fois huit points d’avance à 5 minutes et 25 secondes du terme (103-95). Ce n’est pas la certitude de l’emporter, mais c’est suffisant pour aborder sereinement les ultimes minutes. Les Hornets reviennent et les Pistons ne parviennent plus à marquer dans les 140 dernières secondes de la rencontre…

« Pour l’instant, on n’a pas montré qu’on voulait faire les choses nécessaires pour gagner. On aime la victoire, mais on n’aime pas les batailles. On ne peut pas gagner des matches comme ça », estime Blake Griffin. « Perdre n’est pas marrant », ajoute Luke Kennard. « On peut le dire vu l’atmosphère qui règne dans le vestiaire. C’est déjà une bonne chose d’avoir des joueurs qui en veulent. »

Sauf qu’après 19 matches (6 victoires, 13 défaites), le constat est simple : les Pistons souffrent de manques profonds. Peu tranchants en attaque, fébriles en défense, ils n’ont toujours pas gagné deux matches de suite !

« On peut retourner ça dans tous les sens, mais quand on manque un été, le training camp et qu’on fait peu d’entraînements, c’est compliqué », assure le coach, en évoquant les différents blessés. « Cela ressemble à des excuses, mais ce ne sont pas des excuses. On est en position de gagner les matches mais on doit mieux exécuter nos systèmes dans les moments importants. Nos absences défensives sont aussi importantes que les offensives. »

Et les prochaines rencontres pourraient encore enfoncer l’équipe. Car Detroit va recevoir San Antonio, qui vient de signer un succès important face aux Clippers, puis se déplacera à Cleveland avant les réceptions de Milwaukee et Indiana. Le voyage chez les Cavaliers, eux aussi en difficulté, ne semble pas vraiment insurmontable mais les Pistons n’ont gagné qu’un match à l’extérieur : le premier de la saison, contre Indiana. Depuis, ils sont sur neuf revers d’affilée loin de leurs bases, comme contre les Hornets…



A lire aussi

Laisser un commentaire