Le champion tombe, la pression monte



  • La Russie inverse la tendance et surprend le champion en titre
  • L’Italie s’impose devant la Suisse grâce à un but de Zurlo à la dernière seconde
  • Le Portugal et le Japon s’invitent en demi-finale aux dépens du Sénégal et de l’Uruguay

LE FILM DE LA JOURNÉE – Quoi qu’il arrive, un nouveau champion sera sacré à l’issue de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Paraguay 2019. En effet, le Brésil, tenant du titre, a chuté face à la Russie.

Rapidement mené au score par le Sénégal, le Portugal s’est repris pour enregistrer au bout du compte la victoire la plus confortable de la soirée. En revanche, le duel entre l’Italie et la Suisse a tenu toutes ses promesses en termes de suspense : il a fallu attendre la dernière seconde du match et la reprise victorieuse d’Emmanuele Zurlo pour connaître l’identité du vainqueur.

La dernière rencontre opposant le Japon à l’Uruguay s’est soldée par une victoire des champions d’Asie, malgré le sursaut d’orgueil des Sud-Américains.

Quarts de finale
Brésil 3-4 Russie
Sénégal 2-4 Portugal
Italie 5-4 Suisse
Japon 3-2 Uruguay

Les moments clés

Un héros nommé Zurlo : Nous sommes au milieu de la deuxième période et l’Italie est alors menée 3-1. Les Azzurri ont cruellement besoin d’un héros, d’autant que leur attaquant vedette Gabriele Gori est sorti sur blessure (il reprendra le jeu un peu plus tard). C’est le moment que choisit Emmanuele Zurlo pour passer la vitesse supérieure. L’attaquant de Catane inscrit deux buts acrobatiques, avant de sceller la victoire des siens à l’ultime seconde de jeu.

Emmanuele Zurlo of Italy celebrates his match-winning goal

Romanov relance la Russie : Le sort du choc au sommet entre le Brésil et la Russie s’est sans doute joué pendant la deuxième période. C’est là que les hommes de Mikhail Likhachev sont revenus dans le match. Le vétéran Dmitry Shishin a été le premier à sonner la révolte, avant que Kirill Romanov ne vienne conclure un joli mouvement collectif d’un retourné acrobatique. Visiblement galvanisés par ce but spectaculaire, le Russes ont fini par prendre l’ascendant et détrôner les champions du monde en titre.

Kirill Romanov of Russia celebrates after scoring

Une leçon de fair-play : Tous les footballeurs professionnels vous le diront : perdre un match à élimination directe en Coupe du Monde n’est jamais facile à vivre. Pourtant, les quarts de finale ont produit deux exemples de fair-play remarquables. Les Portugais Madjer et Jordan ont pris le temps de consoler le gardien sénégalais Al Seyni Ndiaye, visiblement très affecté par la défaite de son équipe (4-2). Puis, à l’issue de la partie suivante, le gardien italien Simone Del Mestre n’a pas hésité à traverser tout le terrain pour aller réconforter son homologue suisse Eliott Mounoud, qui venait de voir ses rêves de qualification s’envoler à la dernière seconde.

Simone del Mestre of Italy consoles Eliott Mounoud of Switzerland

Inusable Mao : Le premier quart de finale de la journée a aussi marqué une étape importante dans la carrière du gardien brésilien Mao, qui disputait son 50ème match en Coupe du Monde de Beach Soccer. Il s’agit bien évidemment d’un record. Pour fêter l’occasion, le dernier rempart de la Seleçao a inscrit son nom au tableau d’affichage, en expédiant une superbe volée dans l’angle du but russe. Malheureusement pour lui, cet exploit n’a pas empêché son équipe de s’incliner 4-3.

Les images du jour


Paraguay 2019 : Les quarts de finale en image

Antonio of Brazil reacts 

Dimitrii Shishin of Russia celebrates 

Torres of Portugal walks out of the tunnel 

Leo Martins of Portugal celebrates a goal 

Noel Ott of Zwitzerland celebrartes a goal

Emmanuele Zurlo of Italy celebrates 

Head coach Ruy Ramos of Japan prays

Goalkeeper Ozu Moreira and head coach Ruy Ramos react

À venir

Demi-finales – 30 novembre

Italie – Russie (16h15, heure locale)
Japon – Portugal (18h00 heure locale)

Suivre #BeachSoccerWC

Twitter | Facebook | Instagram





A lire aussi

Laisser un commentaire