ces marques qui le boycottent



Vendredi 29 novembre, le coup d’envoi du Black Friday est donné. Au cours de la journée, plusieurs dizaines de personnes sont rassemblées dans la matinée, devant le siège français d’Amazon à Clichy (Hauts-de-Seine), en banlieue de Paris, pour dénoncer la surconsommation et ses conséquences écologiques. C’est le cas également de certaines marques qui ont décidé de boycotter le Black Friday.

Une marque de meubles Made in France n’a pas hésité à couper volontairement l’accès de son site pendant 24 heures. Impossible d’acheter quoi que ce soit chez eux. « Vendredi, cette semaine, c’est ‘il faut acheter’. C’est insupportable et ce n’est juste pas le chemin qu’il faut prendre. Nous, on pense qu’il faut consommer différemment, prendre le temps de mieux consommer », explique Emery Jacquillat, président de la CAMIF. L’entreprise estime la perte à 500 000 euros, soit 1,25% de son chiffre d’affaires annuel. Un combat contre le Black Friday qui coûte cher, mais qui rapporte de la notoriété.

Le JT

Les autres sujets du JT



A lire aussi

Laisser un commentaire