La France inaugure sa plus grande centrale solaire en Nouvelle-Calédonie



La France a inauguré mercredi sa plus grande centrale solaire avec stockage en Nouvelle-Calédonie, un territoire particulièrement propice au développement de cette énergie renouvelable. Une première tranche de cette centrale, située dans près d’une commune à 75 kilomètres au nord de Nouméa, avait été inaugurée en 2017.

Les 58.000 nouveaux panneaux solaires mis en route cette semaine portent la capacité totale du parc à 30 mégawatts. De quoi alimenter en électricité environ 40.000 personnes. Particularité de la centrale : elle est équipée d’un système de stockage d’énergie avec batterie de 10 mégawatts.

« C’est le plus grand parc solaire avec stockage de France. Il met en lumière la dimension de laboratoire des énergies renouvelables, que constitue l’outre-mer et en particulier la Nouvelle-Calédonie », a souligné Stéfan Sontheimer, directeur de l’agence Pacifique de Total Quadran, propriétaire de la centrale dont le coût est d’environ 50 millions d’euros.

Axe de développement

Le solaire fait partie des axes de développement économique principaux de la Nouvelle-Calédonie, qui s’est donné pour objectif d’assurer, d’ici à 2030, la totalité de la consommation publique d’énergie avec du renouvelable, contre 12 % aujourd’hui.

Ce projet exclut toutefois le secteur de la métallurgie du nickel, qui représente tout de même 80 % des besoins globaux et fonctionne toujours grâce à l’énergie fournie par des centrales thermiques au fuel ou au charbon. Une nouvelle centrale au gaz devrait voir le jour d’ici à 2024 et alimenter les fours de la société Le Nickel.

« On plaide pour que cette centrale puisse avoir une souplesse de fonctionnement qui permette d’inclure une proportion la plus importante possible de renouvelable », a indiqué Stéfan Sontheimer. Soulignant que, grâce au foncier disponible, à la forte consommation énergétique et à l’ensoleillement, la Nouvelle-Calédonie constituait un territoire d’opportunité unique pour l’énergie solaire.



A lire aussi

Laisser un commentaire