Le journalisme français à géométrie variable : les casseurs gilets jaunes français VS les combattants de la liberté hongkongais


Selon que vous serez puissant ou misérable Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. Selon que vous soyez manifestant hongkongais ou manifestant français…

Tout, ou presque, rapproche ces deux mouvements citoyens, comme le souligne dans son billet sur Marianne, la philosophe Anne-Sophie Chazaud.

Si les revendications premières étaient différentes, les mouvements ont tous deux surgis de nul part et ont envahi les rues spontanément surprenant toute la classe politique et médiatique. Puis, ils ont vite convergé sur certaines revendications, dénonçant le recul des libertés, réclamant la démission du chef de l’exécutif, etc. Et sur le sort que leur a réservé les FDO, les lois misent en place par les gouvernements respectifs, ou les méthodes employées par les manifestants pour se défendre de la répression, les similitudes ne manquent pas.

Après la justice, voici l’information à deux vitesses.

Mais il n’y a rien à faire, la manipulation médiatique française est elle aussi en marche, financée comme il se doit par une caste de richissimes toujours en marche vers plus de profits.

Et il leur faut, à ses médias propagandistes sous perfusion du CAC40, diaboliser, salir, rabaisser, humilier, pervertir les faits, amalgamer les actions, bref, tout faire pour rendre impopulaire le mouvement des gilets jaunes en particulier et toute contestation citoyenne en général.

Mais parallèlement, il leur faut valoriser les manifestants hongkongais qui luttent contre les méchants chinois communistes et là aussi tous les moyens sont bons, aidés en cela par les pantins LREM qui fustigent, en bons donneurs de leçons, les exactions infligées aux manifestant hongkongais. Sauf peut-être pour Anne Genetet députée LREM des Français d’Asie, d’Océanie et d’Europe Orientale, qui a précisé : « C’est très facile de dénoncer ce qui se passe à l’étranger depuis notre fauteuil, se défend l’élue. J’ai trouvé le ton de cette lettre beaucoup trop donneur de leçons.  » Mais bon, il faut relativiser, car sa prise de position est visiblement due au risque de perdre son visa si jamais elle s’opposait trop frontalement à Pékin.

Réflexion…

Mais au fond qui sont les casseurs, les vrais ? Ne seraient-ce pas ces pseudos journalistes qui cassent leur profession en pervertissant l’information et en cachant la vérité, et surtout qui cassent les citoyens qui osent s’opposer au gouvernement ?!

Voici l’excellente vidéo de QG TV qui met en parallèle le traitement des médias sur ces deux mouvements.

Tags :

Chine

Journalisme

Manifestation

Violence

Gilets jaunes





Source link

A lire aussi

Laisser un commentaire