Duke battu à domicile au buzzer par une petite université



Depuis 2000, Duke n’avait plus perdu à domicile face à une université qui ne figure pas dans sa conférence. C’est chose faite depuis cette nuit, et l’exploit est signé Stephen F. Austin qui s’impose 85-83 après prolongation sur un lay up au buzzer ! En le voyant aller au cercle, on se dit que Nathan Bain n’aura pas le temps de shooter, mais il y parvient, et le banc exulte dans un silence de cathédrale.

« J’ai vu mon coéquipier prendre la balle, et j’ai regardé le chrono. On avait environ 2.6 secondes » raconte le héros de la soirée. « Je me suis dit qu’il fallait que je monte sur mon cheval. J’ai foncé le plus vite possible, et c’était comme à l’entraînement lorsqu’on fait des exercices de lay up. Je pouvais sentir mon gars derrière moi, et j’ai simplement prié que ça rentre dedans. »

Après la victoire d’Evansville face à Kentucky, c’est la 2e plus grosse surprise de la saison, et il faut rappeler que Duke était tête de série numéro 1 avant le match. Le plus dingue, c’est que les Blue Devils menaient de 15 points avant de voir Stephen F. Austin égaliser à 19 secondes de la fin pour envoyer tout le monde en prolongation.

« Si nous avions gagné, nous ne l’aurions pas mérité »

La tension est palpable, pour preuve, il n’y aura que trois paniers dans la prolongation, dont ce lay up inscrit à la dernière seconde. Juste avant, Tre Jones avait raté la balle de match. Wendell Moore avait pourtant réussi à prendre le rebond offensif et à redonner à Jones, mais sa passe pour Matthew Hurt est compliquée, et c’est comme ça que les Lumberjacks arrachent le ballon pour envoyer Bain au touchdown.

La dernière défaite de Duke à domicile, contre une université d’une autre conférence, remontait au 26 février 2000 face à St. John’s, soit une série de 150 victoires d’affilée !

« C’est une défaite très difficile, mais si nous avions gagné, nous ne l’aurions pas mérité » a reconnu Mike Kzryzewski. « C’est comme ça que je vois les choses, et il faut les féliciter. Ils ont été très bons, avec un bon coach, et ils nous ont dominés. Ils étaient meilleurs, point barre. On ne peut pas laisser marquer 64 points dans la raquette, et on a donné trop de lay up« .

Coach K. oublie de mentionner la maladresse aux lancers-francs puisque Duke a perdu ce match avec 16 tentatives ratées, dont 7 pour le seul Vernon Carey Jr., auteur de 20 pts et 11 rbds.



A lire aussi

Laisser un commentaire