ces seniors poussés vers la sortie



Jean-Pierre Dupont voulait continuer à travailler. Mais à la veille de ses 60 ans, son employeur lui demande de partir, car il a le droit à la retraite à taux plein. Il cède face à la pression. « C’est un système qui est propre à toutes les entreprises internationales, (…) on ne s’occupe pas des personnes, on vire dès l’instant où c’est trop cher », déplore l’ancien cadre dirigeant. Ces dernières années, les entreprises useraient de ruptures conventionnelles et de plans de départ spécifiques pour les seniors.

Jean-Paul Vidonja s’est arrêté de travailler à 57 ans. Jusqu’à sa retraite trois ans plus tard, son employeur, PSA, lui a versé 75% de son salaire. Lui y a trouvé son compte : « On ne peut pas non plus travailler à des âges avancés à des postes à la chaîne ou dans d’autres métiers. » En France, le taux d’emploi des 60-64 ans est de 31%, bien loin de la moyenne européenne de 44%.

Le JT

Les autres sujets du JT



A lire aussi

Laisser un commentaire