audition décisive pour Michel Fourniret



En 2003, la petite Estelle Mouzin disparaissait en Seine-et-Marne. Plus de vingt-cinq ans après cette affaire non élucidée, Monique Olivier, ex-femme de Michel Fourniret, avait démonté l’alibi de son ancien complice au cours du mois de novembre. « Lui avait toujours affirmé que le soir de la disparition d’Estelle Mouzin, il avait passé depuis son domicile en Belgique, un coup de téléphone à son fils pour lui souhaiter bon anniversaire. Monique Olivier a affirmé le contraire », rapporte la journaliste Nathalie Perez depuis le palais de justice de Paris.

Depuis 9 heures, mercredi 27 novembre, le tueur en série est entendu par sa juge d’instruction. Il a toujours nié son implication dans cette affaire. Peu de temps après la disparition de la fillette de 9 ans, une photo d’elle avait été retrouvée dans l’ordinateur de Michel Fourniret.

Le JT

Les autres sujets du JT



A lire aussi

Laisser un commentaire