le témoignage glaçant d’une victime



Adélaïde a été victime de violences conjugales pendant trois ans. « J’ai rencontré cet homme en juillet 2005. On a entamé une relation assez vite. Ça a été une relation, comme souvent, passionnelle et fusionnelle, très forte dès le début. Les insultes et le rabaissement ont commencé quelques mois après le début de notre relation, et les coups ont commencé six, sept mois après », explique-t-elle.

Pendant trois ans, la jeune femme a pris « des coups de poing et des coups de pied dans le ventre, des coups de boule, des coups de porte ». « On essaie de leur pardonner, on essaie de comprendre surtout. Mais comprendre, c’est cautionner, leur pardonner, c’est les laisser recommencer », affirme-t-elle. Les choses empirent au point qu’un jour, Adélaïde est frappée alors que sa mère est présente dans la pièce. Cette dernière se retrouve à essayer de défendre sa fille, et finit par être mise à terre par le conjoint. « Là, on réalise avec sa mère au sol et son enfant de six mois qui crie, que ce n’est plus possible, et que ça va très mal finir », se souvient Adélaïde. L’homme a été jugé et condamné à six mois de prison avec sursis.



A lire aussi

Laisser un commentaire