le plan de lutte du Grenelle dévoilé



Édouard Philippe veut provoquer un « électrochoc ». Au moment de conclure les trois mois de Grenelle contre les violences conjugales, le Premier ministre a évoqué « le regard de toute une société qui doit changer ». Une quarantaine de mesures ont été annoncées, dont certaines ont déjà été engagées, comme la ligne d’écoute 3919. Elle fonctionnera 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Cependant, il n’y a pas assez de places d’accueil sécurisées pour les femmes qui appellent, estime l’association « Une femme, un toit ». « On crée un appel d’air, mais on ne sait pas trop quoi en faire ensuite, parce que pour le moment, les moyens ne sont pas au rendez-vous », explique la directrice de l’association, Marie Cervetti.

Pour faire baisser la récidive, le gouvernement va cofinancer des centres d’accueil des hommes auteurs de violences, deux dans chaque région. Pour mieux accompagner les dépôts de plainte, 80 nouveaux postes d’intervenants sociaux sont créés. Policiers et gendarmes auront une grille unique d’évaluation du danger. D’autres mesures seront inscrites dans un projet de loi présenté en janvier, à l’image de la saisie des armes à feu et de l’assouplissement du secret médical. 

Le JT

Les autres sujets du JT



A lire aussi

Laisser un commentaire